EHPAD : cinq ans ferme pour un aide-soignant ayant violenté une nonagénaire

Un aide-soignant a été condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir violenté une femme, quasi centenaire, dans une maison de retraite. Filmé à son insu, l'homme de 57 ans était bien incapable de se justifier au tribunal de Créteil (Val-de-Marne).

France 3

Six heures d'audience, un réquisitoire accablant, et à la fin cinq ans de prison ferme pour le prévenu. La famille de la nonagénaire violentée dans un EHPAD reste sous le choc. "Pour l'instant, on ne peut pas parler", déclare la fille de la victime. Sa mère, âgée de 93 ans, a été victime d'un aide-soignant de 57 ans, confondu grâce à une caméra cachée dans la chambre de la vieille dame. Deux jours plus tard, la famille découvre des images d'une extrême violence, diffusées à l'audience.

Double peine

"Tout est choquant. Les coups, les injures, le comportement de cet agresseur lorsqu'il frappe, lorsqu'il cogne", assène Me Yves Claisse, avocat de l'EHPAD d'Arcueil (Val-de-Marne). L'avocate du prévenu estime elle que c'est une peine disproportionnée : "On n'a pas tenu compte de la responsabilité collective existante, dans l'environnement dans lequel intervenait mon client, avec de bons et loyaux services pendant 30 ans", estime Me Anastasia Mandraveli. En plus de la peine de cinq ans ferme, l'aide-soignant n'aura plus le droit de travailler auprès des personnes âgées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un résident d\'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018.
Un résident d'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)