Santé : l’espérance de vie est moins longue à la campagne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : l’espérance de vie est moins longue à la campagne
France 2
Article rédigé par
M-C Delouvrié, D. Breysse, S.Henry - France 2
France Télévisions

L’espérance de vie est plus élevée en milieu urbain qu’à la campagne, selon une étude. La population rurale souffre de la désertification médicale et de difficulté d’accès aux soins. 

Dans le village d’Aspet (Haute-Garonne), 900 habitants, le dernier médecin s’apprête à partir à la retraite. La population vieillissante de la commune est pourtant convaincue qu’à une heure de Toulouse, on y vit plus longtemps qu’en ville. "Le cadre de vie est plus agréable, je pense qu’on vie plus longtemps à la campagne", hasarde une passante. "Il y a moins de pollution ici", renchérit un riverain. Pourtant, selon une étude basée sur les statistiques de l’Insee, en 2019 la moyenne d’espérance de vie d’un homme français est de 80,7 ans s’il vit en ville, contre 78,5 ans s’il vit à la campagne.

"Advienne que pourra"

Pour le médecin du village, c’est une évidence. Il estime que certains de ses patients ne se soignent pas comme ils le devraient, notamment les hommes seuls, qui ne font pas les dépistages du cancer du côlon. "Je vois que mes chiffres ne sont pas très bons (…) Je crois qu’il y a un problème de culture, quelque part, c’est un peu 'advienne que pourra'", indique Richard Dugast. Pourtant, le village possède une maison médicale pluridisciplinaire. Mais ici, ne pas aller chez le médecin n’est pas une mauvaise nouvelle. "Je ne vois pas pourquoi on irait chez le médecin, si on n’est pas malade, moi-même je ne suis jamais allé chez le médecin, et j’ai 84 ans", sourit un habitant. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.