Santé : les vertus de la nage en eau froide

Surnommé "Ice doctor", traduction le docteur des glaces, ce médecin de 52 ans pratique la natation dans les eaux glacées.

FRANCE 3

Sandales et slip de bain, Alexandre Fuzeau ne confond pas la Normandie et les Antilles. En plein hiver, pour lui c'est la saison idéale. "Les muscles récupèrent plus vite, le mental se renforce, on apprécie le réchauffement après, les contrastes chaud-froid permettent de drainer toutes les toxines et de récupérer plus vite", explique-t-il. À 52 ans, quand ce médecin généraliste n'est pas dans son cabinet, il défie le fleuve par conviction. "Le corps s'est déshabitué à confronter les difficultés, à s'adapter à d'autres conditions, alors que nous sommes faits pour ça", ajoute-t-il.

Premiers championnats de France de nage hivernale

Son ami Lionel Groult, pourtant professionnel du cyclisme en condition extrême, reste impressionné. Alexandre Fuzeau vient de remporter une médaille de bronze de nage en eau glacée en Sibérie, dans un bassin à 0,5°C. "Il a adapté son corps et sa philosophie de vie par rapport à ce qu'il fait", explique-t-il. "Avec de l'entraînement et de la volonté, on peut tous y arriver", conclut-il. Peu connue, la discipline espère gagner des adeptes avec l'organisation des premiers championnats de France de nage hivernale en février 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT