VIDEO. Des scientifiques parviennent à obtenir des images détaillées du cœur d'un fœtus

Les chercheurs estiment que cela améliorera les soins fournis aux bébés atteints de cardiopathie congénitale. 

L\'équipe de chercheurs a permis de découvrir le cœur d\'un fœtus avec plus de précision que jamais. 
L'équipe de chercheurs a permis de découvrir le cœur d'un fœtus avec plus de précision que jamais.  (BBC)

Des images impressionnantes. Des chercheurs britanniques du King's College de Londres et des hôpitaux de Guy et de Saint-Thomas ont réussi à produire des clichés très détaillés du cœur d'un fœtus. Leur étude (article en anglais) montre qu'ils ont réussi à obtenir une modélisation 3D des cœurs de 85 patients.

Généralement, les images en deux dimensions sont difficilement exploitables par les médecins, car elles sont floues, le cœur étant minuscule et battant très vite. Une modélisation 3D donne aux médecins une vue beaucoup plus précise de potentielles malformations. Cette recherche s'inscrit dans le cadre du projet iFind, qui vise à améliorer la détection de problèmes de santé pendant la grossesse. 

"Ils sauvent des vies"

Le cœur de la petite Violet-Vienna Pettit, qui a maintenant 11 mois, a été modélisé alors qu'elle était encore dans le ventre de sa mère Kirbi-Lea, ce qui a permis de détecter un rétrécissement de son aorte ainsi que deux trous dans son cœur. Des résultats effrayants, mais cette nouvelle méthode de visualisation a permis aux docteurs d'établir un plan pour l'opérer dès sa naissance. Aujourd'hui, Violet-Vienna est en bonne santé. "C'est grâce à ces spécialistes et à cette technologie, a expliqué sa mère Kirbi-Lea à la BBC. C'est incroyable ce qu'ils font, ils sauvent des vies."

Le Dr David Lloyd, chargé de recherche au King's College de Londres, espère que cette nouvelle technique sera largement utilisée. Selon lui, la technologie serait facile à adopter si un hôpital possède déjà un appareil d'IRM, parce que le seul nouvel équipement nécessaire serait un ordinateur avec une bonne carte graphique. 

Au-delà de la prouesse scientifique, cette étude a également permis de visualiser in utero le cœur battant d'un fœtus.