Cet article date de plus de huit ans.

Santé : le médicament Vioxx pointé du doigt

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Santé : le médicament Vioxx pointé du doigt
Santé : le médicament Vioxx pointé du doigt Santé : le médicament Vioxx pointé du doigt (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

L'anti-inflammatoire Vioxx est accusé d'avoir provoqué des AVC et des infarctus jusqu'en 2005.

En France, on a beaucoup parlé du scandale du médicament Mediator, sans pour autant dénoncer le scandale du Vioxx. Pourtant, aux États-Unis, cet anti-inflammatoire aurait causé la mort de 40 000 personnes et provoqué des problèmes cardio-vasculaires graves. Entre 2000 et 2004, le Vioxx a été prescrit à tour de bras contre les douleurs et les crises d'arthrose en France. Ce traitement a-t-il provoqué des infarctus ou des AVC ? C'est la question qui tourmente Sylvie Carpentier depuis 10 ans, depuis le décès de sa mère Andrée.

40 000 décès aux États-Unis

En 2005, Andrée Carpentier à 72 ans, fait une chute et est hospitalisée. "Elle a fait un premier AVC, puis un second, tout en état sous surveillance à l'hôpital", témoigne, dubitative, sa fille. Andrée Carpentier prenait du Vioxx depuis 1 an pour lutter contre ses rhumatismes. Sa fille fait alors le lien entre le traitement et l'AVC de sa mère car à la même époque, les procès se multiplient aux États-Unis. Le Vioxx a bien provoqué des accidents cardiovasculaires et est bien responsable de 40 000 décès là-bas. Ceci est la conclusion d'un tribunal américain qui a obligé le laboratoire Merck à indemniser 5 milliards d'euros aux victimes en 2005.


 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.