Santé : à Québec, les médecins prescrivent des "remèdes littéraires" à leurs patients

Ils ont dressé une liste d'une cinquantaine de livres "à prescrire", notamment pour permettre aux malades d'accéder à un complément d'informations fiables.
Article rédigé par Anne-Laure Dagnet
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Une bibliothèque de la province de Québec, le 26 septembre 2023. (ANDREJ IVANOV / AFP)

Des livres sur ordonnance, pour aider les patients à aller mieux. C'est une expérience menée dans la ville de Québec, au Canada, où l'hôpital a établi une liste de livres que les médecins peuvent prescrire et que les malades peuvent trouver dans les bibliothèques de la ville.

Au Québec, ces livres sont appelés des "remèdes littéraires" et prescrits par le médecin. L'initiative est née il y a un an au CHU de Québec-Université de Laval après un projet lancé par Patrice Lemay, le directeur de l'enseignement des affaires universitaires. "On sait souvent que les consultations sont très rapides, le temps est compté pour voir un maximum de gens dans la journée. Parfois on repart un peu déçus en se disant 'je n'ai pas eu toutes les réponses à mes questions'. Mais de cette façon-là, le spécialiste a accès à une liste de recueils qui sont accessibles dans les bibliothèques à proximité de nos centres hospitaliers. Et là, on peut donner des références en complément d'information aux patients", explique Patrice Lemay.

Une liste de "remèdes littéraires" pouvant être prescrits aux patients québécois. Juin 2024 (ANNE-LAURE DAGNET / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Contrer "mon ami Google"

Ces prescriptions de livres couvrent quatre champs : la pédiatrie, la psychologie, les soins spirituels, la fin de vie et la nutrition, avec pour chaque thème des ouvrages bien documentés pour éviter les fantasmes. "On sait aujourd'hui que le patient a un rôle plus actif dans ses épisodes de soin. Donc il va chercher un premier diagnostic avec son ami Google et il vient chercher un deuxième avis médical en se présentant chez son professionnel."

"Les gens ont accès à plus d'informations, mais ce n'est pas forcément de la meilleure information. Donc ce qu'on a fait, ce sont des groupes par thématique, avec du matériel dans la littérature de grande qualité, accessible, grand public et facilement recommandable". 

Patrice Lemay, directeur de l'enseignement des affaires universitaires 

à franceinfo

Une cinquantaine de livres ont été sélectionnés par des professionnels de la santé, par exemple Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt, qui raconte les derniers jours d'un petit garçon atteint d'un cancer, ou des manuels sur l'autisme ou le régime méditerranéen. Le médecin peut cocher plusieurs titres sur sa prescription et le patient n'a qu'à aller les emprunter. Il existe une section "remèdes littéraires" dans plusieurs bibliothèques de la ville.

Des "remèdes littéraires" à Québec : reportage d'Anne-Laure Dagnet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.