Psychologie : pardonner, une action qui fait du bien

La première journée internationale du Pardon a lieu mercredi 18 septembre.

France 2

C'est la première journée du Pardon, mercredi 18 septembre. Une action intérieure qui libère du chagrin et de la colère. Des Parisiens relatent leur expérience. "Je ne suis absolument pas rancunière donc oui je pardonne assez facilement, c'est assez libérateur", confie une jeune femme. "Je pardonne systématiquement en fait, je pense que l'on est obligé de le faire pour des raisons personnelles tout simplement, parce que l'on accepte mieux quand on pardonne", indique une autre passante. Mais tous ne sont pas du même avis.

"On a tous des choses à se faire pardonner"

"Non je ne pardonne pas facilement, parce qu'il y a des choses que je ne pardonne pas et que je ne pardonnerai jamais", précise une autre Parisienne. "Je pardonne oui, même si parfois c'est dur. Il faut des années pour pardonner des fois", confie un homme. "On a tous des choses à se faire pardonner, c'est plus difficile de demander pardon que de pardonner. Cela demande beaucoup de courage de reconnaître que l'on doit demander pardon", souligne une jeune femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Parisienne interrogée.
Une Parisienne interrogée. (France 2)