Pour éviter une rechute de dépression, méditer est aussi efficace que prendre des antidépresseurs

C'est ce qu'affirme une étude publiée dans la revue médicale "The Lancet". La technique de méditation consiste à focaliser son esprit, ses pensées et ses sensations sur l'instant présent.

Les thérapies basées sur la \"méditation de pleine conscience\" sont une \"alternative\" aussi efficace que les traitements standard pour éviter la rechute de dépression, selon une étude publiée le 21 avril 2015.
Les thérapies basées sur la "méditation de pleine conscience" sont une "alternative" aussi efficace que les traitements standard pour éviter la rechute de dépression, selon une étude publiée le 21 avril 2015. (JORDAN SIEMENS / TAXI / GETTY IMAGES)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Méditer pour se soigner. Les thérapies basées sur la "méditation de pleine conscience" sont une "alternative" aussi efficace que les traitements standard avec antidépresseurs contre les rechutes de dépression, selon une étude publiée mardi 21 avril dans la revue médicale The Lancet (en anglais). Le risque de rechute est accru dans les deux années qui suivent une dépression et chez les personnes qui ont fait plusieurs épisodes dépressifs.

La technique de méditation baptisée thérapie cognitive, basée sur la pleine conscience (Mindfulness Based Cognitive Therapy ou MBCT en anglais), s'est révélée efficace pour éviter les rechutes. Elle consiste à focaliser son esprit, ses pensées et ses sensations sur l'instant présent.

Antidépresseurs et méditation rigoureusement comparées

Plusieurs essais cliniques ont déjà montré que cette technique "réduisait significativement" le risque de rechute. Mais aucune expérimentation n'avait jusqu'à présent permis de comparer réellement son efficacité par rapport au traitement classique par antidépresseurs.

Un groupe de chercheurs britanniques a donc cherché à tester en parallèle les deux types de traitements. L'équipe, dirigée par Willem Kuyken, professeur en psychologie à l'université d'Oxford, a testé l'efficacité de la méditation par rapport aux antidépresseurs dans un essai en "double aveugle". Cette méthode permet de comparer rigoureusement deux traitements.

Au total, 424 patients ayant souffert par le passé d'au moins trois importants épisodes dépressifs ont été traités soit par méditation soit par antidépresseurs. Au terme d'un suivi de plus de deux ans, les deux "traitements" se sont révélés "positifs" pour éviter ou retarder les rechutes. Toutefois, on ne peut pas établir une supériorité de la méditation sur les antidépresseurs en terme d'efficacité et de coût, révèle l'étude.