Poils dans les oreilles... comment s'en débarrasser ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Aujourd'hui, il est question d'un nouveau complexe qui gêne en particulier les hommes avec l’avancée en âge… Les poils des oreilles qui deviennent plus denses, plus longs.

Lorsqu'on fait une recherche sur Internet avec le mot "poils", on tombe sur " poils incarnés", " poils en anglais", " poils absorbants ", " poils sous peau", "poils de chat", "poils au menton", "poils dans le dos ". "Les poils d’oreilles" n’apparaissent pas spontanément. 

Par contre, si vraiment vous faites la recherche en tapant "poils d’oreilles", cela génère près de 4 millions 450 000 résultats sur internet. C’est énorme ! 

Comment expliquer la survenue de ces poils  ? 

Ces poils d’oreilles "denses et longs" sont fréquents, parfois même, on trouve des poils assez longs sur le pavillon de l’oreille.
Les dermatologues rappellent qu’à la base, l’oreille est naturellement pourvue de duvet, si on regarde son oreille de très près. Ces poils vont, au fil du temps, foncer et devenir plus épais donc plus voyants. Vers cinquante/soixante ans les poils s'épaississent au niveau des narines et des pavillons des oreilles. Malgré ce qu’on a tendance à penser, les spécialistes sont formels , il n’y a pas de lien hormonal entre le processus de vieillissement chez l’homme et l’augmentation du nombre de poils sur les oreilles, pas de lien entre la baisse de la testostérone et ces poils-là. Aucun élément dans la littérature scientifique n’établit de relation de cause à effet claire entre ces deux événements… On a tout simplement affaire à des poils qui ont un cycle de vie long, qui s’installent progressivement et qu’on laisse tranquillement proliférer sur les oreilles.                             

Des poils qui peuvent poser problème  

Comme pour les poils du nez, les poils à l’intérieur de l’oreille peuvent filtrer les petites saletés, les poussières qui passeraient par là, donc ils nous sont utiles. Par contre, s’ils sont vraiment trop nombreux dans le conduit auditif, les poils peuvent bloquer le cérumen, créer une sorte de petit amas de matière, ça nécessite donc de bien se nettoyer les oreilles pour éviter ce désagrément. Dans certains cas, cette matière plus le fait de se triturer l’oreille peut favoriser l’émergence d’une otite externe, c’est-à-dire une inflammation du conduit auditif. Donc, en cas de doute sur les méfaits éventuels dus à vos poils d’oreilles, consultez un ORL car forcément il est compliqué de voir soi-même ce qui se passe dans le conduit. 

Comment se débarrasser des poils sans se faire mal  ? 

Les dermatologues et les ORL conseillent de faire preuve de douceur pour ne pas léser l’intérieur de l’oreille. On évite donc la pince à épiler pour les poils situés dans le conduit auditif. L’arrachage favorise le risque d’inflammation du follicule pileux et dans un site sensible comme l’oreille, on n’a pas envie de créer un foyer d’infection. Par contre, si les poils sont situés à l’extérieur, sur le pavillon de l’oreille, pas de danger à utiliser la pince à épiler  ! Ce qui ressort des témoignages c’est que bien souvent, les hommes concernés se font aider par leurs femmes qui vont leur enlever les poils d’oreilles avec la pince à épiler, tout simplement parce que c’est plus facile de procéder ainsi. 

La chose à éviter bien sûr, c’est l’application de crème dépilatoire, qui pourrait couler dans l’oreille et provoquer des irritations. Le plus sage est d’utiliser une tondeuse spéciale pour poils d’oreille et de nez ! L’avantage c’est que ce type de tondeuse a un tout petit embout qui s’insère facilement dans l’oreille. Elle va couper les poils qui dépassent. 
Cela permet de les raccourcir sans les arracher. On évite bien sûr de prêter sa tondeuse ou alors on la désinfecte consciencieusement pour éviter de se passer des microbes.  

Opter pour une solution définitive   

Dans ce cas, les dermatologues ou médecins esthétiques peuvent proposer du laser ou une épilation électrique. Le laser est indiqué pour les poils foncés car il cible la mélanine, le pigment du poil, en le détruisant à la racine. On ne va pas le pratiquer dans le conduit de l’oreille car c’est bien sûr trop sensible, trop risqué. C’est réservé à l’extérieur de l’oreille, au pavillon. L’épilation électrique est une autre technique, parfois plus adaptée car elle fonctionne sur les poils blancs ou gris. Il s’agit d’introduire une petite aiguille à usage unique à la racine du poil, une impulsion électrique vient brûler la racine.
On peut ensuite le retirer très facilement avec une pince à épiler car le poil est mort, vous retrouverez donc des oreilles glabres. 

Une star qui a les poils d’oreille les plus longs du monde 

Il s’appelle Radhakant Bajpai, il est Indien et il détient depuis 2003 le record des poils d’oreilles les plus longs, ça a été homologué par le livre Guinness des Records. 13,2 centimètres de longueur, c'est quand même impressionnant ! L’histoire ne le dit pas mais on peut se demander s’il ne souffre pas d’une forme d’hypertrichose auriculaire, une maladie génétique très rare qui donne des poils extrêmement longs au niveau des oreilles.
C’est souvent associé à la présence de poils sur d’autres parties du corps. Radhakant Bajpai est en tout cas très fier de ses poils dont il ne se débarrasserait pour rien au monde… 



N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Poils dans les oreilles... comment s\'en débarrasser ?
Poils dans les oreilles... comment s'en débarrasser ?