Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Entre peur et passion, cette infirmière confie ses premiers pas dans le métier

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Être infirmière présente de nombreuses difficultés. Pourtant, ils sont des centaines à intégrer un Institut de Formation en Soins Infirmiers afin d’exercer cette profession. Nicolas Philibert a suivi leur parcours au travers du documentaire "De chaque instant". Marianne en est l’une des protagonistes. Elle raconte son quotidien d’infirmière et les difficultés auxquelles elle est confrontée.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Être infirmière présente de nombreuses difficultés. Pourtant, ils sont des centaines à intégrer un Institut de Formation en Soins Infirmiers afin d’exercer cette profession. Nicolas Philibert a suivi leur parcours au travers du documentaire "De chaque instant". Marianne en est l’une des protagonistes. Elle raconte son quotidien d’infirmière et les difficultés auxquelles elle est confrontée. 

"Ce n’est pas évident, on a peur. On a peur de rater, on a peur de l’échec, on a peur de faire mal surtout." À 27 ans, Marianne est infirmière depuis un an. Le réalisateur Nicolas Philibert a filmé le quotidien de sa dernière année de formation, qui apparaît dans le long-métrage "De chaque instant". Aujourd’hui, elle découvre les difficultés de son métier, comme le sous-effectif des personnels hospitaliers. "On sait qu’il y a un turn-over important, mais oui, on n’est pas en nombre."

L’humain avant tout

Au-delà des difficultés, la jeune femme est très attachée à sa profession. Cela est notamment dû au contact avec les patients qu’elle estime important. "Pour moi, la partie de la formation qui est la plus enrichissante, c’est le relationnel. Vraiment parce que ça correspond énormément au métier." Pour faire face aux situations difficiles et au stress, les infirmiers pratiquent également la sophrologie. Mais le contact entre le soignant et le patient se fait aussi de manière physique, par le "toucher relationnel". "Même si on demande le consentement, toucher quelqu’un ce n’est pas forcément quelque chose de facile."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.