Cet article date de plus de sept ans.

Un rendez-vous chez l'ophtalmo ? 77 jours d'attente en moyenne

Entre 24 et... 152 jours, voire un an, selon les départements, pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste : c'est ce qui ressort de l'enquête effectuée par Yssup Research auprès de 1.643 médecins. 15 % d'entre eux n'acceptent même plus de nouveaux patients.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Moultipix Fotolia.com)

Très rares ophtalmos... 77 jours, c'est ce qu'il vous faudra attendre, en moyenne, pour arracher un rendez-vous chez ce spécialiste des yeux. Et tout le monde n'est pas égal géographiquement : les délais varient de 24 jours, à Paris, par exemple, à plus de 152 jours dans le Finistère... Et puis, 15% d'entre eux n'acceptent plus de nouveaux patients, pour cause d'agenda surchargé.

L'enquête Yssup Research, réalisée auprès de 1.643 ophtalmologistes entre octobre et janvier, est édifiante. Si Paris, les Hauts-de-Seine, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône s'en sortent pas trop mal, avec 24 à 40 jours d'attente en moyenne, la situation est préoccupante dans la Loire, le Finistère, l'Isère, la Seine-Maritime, où l'on est à plus de 152 jours. La Loire détient le bonnet d'âne, avec 205 jours d'attente, et 65% d'ophtalmos qui ne prennent plus de nouveaux patients.

Des délais qui peuvent atteindre 18 mois

Dans dix départements, les refus de rendez-vous, pour cause d'agenda saturé, concernent 30 à 65% des spécialistes. Outre la Loire, il y a la Meurthe-et-Moselle (59%), la Moselle (46%), l'Isère (38%) l'Ile-et-Vilaine (36%), l'Essonne (34%), la Seine-Maritime et le Finistère (31% chacun) le Bas-Rhin et le Nord (30% chacun).

Voilà qui pose, une fois encore, la question de l'accès aux soins, avec une population française vieillissante - et un besoin d'ophtalmos pour soigner des pathologies liées à l'âge, comme la cataracte, le glaucome... Un récent rapport parlementaire avait souligné le "manque criant de professionnels" , notamment de secteur 1, et des délais qui peuvent atteindre, disaient les députés, 18 mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Professions médicales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.