Paris : la manifestation des soignants dégénère

Les soignants ont manifesté par dizaines de milliers partout en France, mardi 16 juin. Des rassemblements ternis par des affrontements liés notamment à la présence de casseurs. À Paris, 32 personnes ont été interpellées.

FRANCE 2

À Paris, la manifestation des soignants a donné lieu à des échauffourées, mardi 16 juin. Sur le cortège, une voiture a été renversée pour servir de bouclier à des casseurs. Tirs de mortier, jets de projectiles, en fin de parcours, plusieurs groupes de "black blocs" ont ciblé les forces de l’ordre. Des bombes lacrymogènes ont été tirées. Dans une épaisse fumée, la police a ordonné aux casseurs de se disperser. 

Une trentaine de personnes interpellée

Même scène de guérilla urbaine sur l’esplanade des Invalides, à Paris. Les esprits se sont échauffés, et dans une ambiance chaotique, des groupes violents ont fait dégénérer la manifestation des soignants. Les CRS ont chargé à plusieurs reprises. Des soignants ont été blessés. Après plusieurs heures de tensions, la foule a progressivement été dispersée. Selon la police, près de 300 casseurs étaient présents et une trentaine de personnes a été interpellée à l’issue de la manifestation. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un feu est allumé en marge de la manifestation des soignants, le 16 juin 2020, à Paris.
Un feu est allumé en marge de la manifestation des soignants, le 16 juin 2020, à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)