Cet article date de plus de neuf ans.

Droits des malades : des progrès restent à faire

Deux sondages sont publiés ces jours-ci sur la manière dont les Français perçoivent leur système de soins. Dix ans après l'instauration de la loi Kouchner, certains points restent à améliorer.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le 4 mars 2002, la loi Kouchner plaçait le patient au coeur du système de soins. Dix ans plus tard, 88% des sondés se disent satisfaits de l'information délivrée par leur médecin, selon le baromètre annuel du Collectif interassociatif sur la santé (CISS) réalisé par l'institut L2H et publié aujourd'hui. Ce chiffre est en hausse de 4 points par rapport à 2011. 

La loi Kouchner prévoyait notamment un accès direct des patients à leur dossier médical. Mais selon un autre sondage, de BVA-Opinion, seuls 38% des sondés se disent satisfaits de cet accès. "Les Français sont très contents de ce qui concerne la tenue du secret médical et les actions de préventions. Mais ils sont mécontents en ce qui concerne les remboursements, les indemnisations en cas d'accident, et la répartition des médecins sur le territoire ", indique Eric Bonnet, de BVA-Opinion.

Le baromètre annuel du CISS révèle également que les patients connaissent mal les outils pour régler les conflits entre eux et les médecins. Pour les associations de patients, il reste encore beaucoup à faire. Elles proposent notamment un "guichet unique", qui permettrait aux patients de savoir clairement vers qui se tourner en cas de conflit, pour s'opposer par exemple à un dépassement d'honoraires abusif.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Professions médicales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.