Creuse : de moins en moins de dentistes, la question des déserts médicaux inquiète

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Creuse : de moins en moins de dentistes, la question des déserts médicaux inquiète
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Guillé-Épée, J. Delage, R.Luquès - France 2
France Télévisions

Depuis plusieurs années, la Creuse, comme de nombreux départements en France, fait face à une pénurie de médecins, de personnels soignants, mais aussi de dentistes. Illustration à Felletin, où le dernier professionnel s'apprête à partir à la retraite. 

À 63 ans, Denis Dubois, dentiste dans la commune de Felletin (Creuse), va bientôt quitter son cabinet pour prendre sa retraite. Problème, aucun successeur n'a encore été trouvé pour la commune de 1 700 habitants. Le dentiste comptait sur une remplaçante pour reprendre son cabinet, mais celle-ci a renoncé. "Les gens pensent, à tort, que niveau études, écoles, la Creuse, ce n'est pas bien", regrette le futur retraité.

Neuf dentistes proches de la retraite dans le département

Margaux Rabineau, elle aussi chirurgien-dentiste, a reçu des aides financières pendant ses études avec l'obligation de pratiquer dans une région sous dotée en dentistes. Mais elle a décidé de s'installer dans un cabinet avec d'autres professionnels. Les patients, eux, s'inquiètent de devoir parcourir de nombreux kilomètres pour recevoir des soins. "C'est déjà difficile de trouver des médecins en sud Creuse, si on perd en plus notre dentiste, ça va être délicat", témoigne un patient. En Creuse, sur les 43 dentistes en exercice, neuf ont plus de 65 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.