Indre-et-Loire : le gouvernement en appelle à la responsabilité des adultes après trois noyades d'enfants

Le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, Adrien Taquet, demandent aux adultes "leurs responsabilités d'adulte".

Adrien Taquet à l\'Elysée, le 15 janvier 2020, à Paris.
Adrien Taquet à l'Elysée, le 15 janvier 2020, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Il y a un défaut de surveillance, quelques instants malheureusement suffisent", a déclaré Adrien Taquet. Le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles a rappelé mardi 28 juillet la responsabilité des adultes, lors d'une visite à Fondettes (Indre-et-Loire), après trois noyades accidentelles d'enfants en moins de 24 heures dans le département.

"Il faut que les adultes assument leurs responsabilités d'adultes et aient cette vigilance de tous les instants, en ayant toujours les yeux sur les enfants, quand les enfants se baignent. Que ce soit dans un cadre privé, ou dans le cadre d'une sortie", a insisté le secrétaire d'Etat. "Nous devons, nous, pouvoirs publics, mener des actions d'éducation à la baignade", a-t-il conclu, en référence au programme d'aisance aquatique lancé par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Première cause de mort accidentelle des moins de 25 ans

L'ancienne athlète, première Française championne du monde de natation en 1998, avait demandé fin juin aux collectivités locales de "rouvrir les piscines" après la crise du Covid-19, afin de lutter contre les noyades durant l'été. A l'origine d'un millier de décès par an, les noyades sont la première cause de mort accidentelle des moins de 25 ans, selon la dernière enquête de Santé publique France menée au cours de l'été 2018, avait alors rappelé la ministère des Sports.

A Fondettes, dans la banlieue de Tours, Adrien Taquet s'exprimait lors d'une visite de remerciement aux pompiers et gendarmes ayant participé aux recherches d'un enfant de six ans, disparu lundi dans le lac de Château-la-Vallière, toujours en Indre-et-Loire.