Réforme de la Sécu : les ambulanciers en colère

Des ambulanciers ont passé la nuit du 5 au 6 novembre à bloquer le périphérique parisien. Malgré 14 interpellations, la mobilisation continue.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Mohamed et son ambulance ont bloqué lundi 5 novembre le périphérique parisien au niveau de la porte de Bercy : "On est fatigué, on n'a pas dormi, mais on ne lâchera pas". Mardi 6 novembre, il retrouve ses collègues dans l'ouest de la capitale. Un blocage pour dénoncer la réforme de la Sécurité sociale. Depuis début octobre, ce ne sont plus les patients qui choisissent leur ambulance, mais les hôpitaux. Ils doivent passer par des appels d'offres, ce qui léserait les petites entreprises de transport.

Des investissements lourds

Mohamed a monté sa société il y a deux ans et ça lui a coûté plus de "400 000 euros d'investissement". Pour rembourser ses dettes, il faut qu'il puisse travailler. Après une nuit de manifestation, Mohamed est retourné travailler. Mais d'autres ont pris le relais, comme Issouf. Le ministère de la Santé a répondu : il s'agirait des déplacements entre deux établissements de santé et non pas entre le domicile du patient et l'établissement de santé. L'objectif serait de pousser les hôpitaux à mieux gérer leurs dépenses de transport.

Des ambulances bloquant le périphériphe parisien, le lundi 5 novembre 2018, afin de manifester contre la réforme du financement des transports sanitaires. 
Des ambulances bloquant le périphériphe parisien, le lundi 5 novembre 2018, afin de manifester contre la réforme du financement des transports sanitaires.  (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)