PMA : aux États-Unis, les couples peuvent choisir le sexe de leur bébé

Aux États-Unis, les parents qui réalisent une PMA peuvent choisir le sexe de leur enfant. Une pratique interdite en Europe.

Aux États-Unis, la procréation médicalement assistée  (PMA) autorise le choix du sexe de l'enfant. "On aimait l'idée d'avoir un garçon et je pense que c'était l'embryon le mieux noté donc j'ai dit 'allons-y'", témoigne une mère. Une autre estime que "les garçons sont plus faciles que les filles". De son côté, le Dr Fady Sharara, directeur du Virginia Center for Reproductive medicine, avoue se sentir "mal quand des gens rejettent un embryon parfaitement normal à cause de son sexe".

La PMA bientôt remboursée jusqu'à 43 ans en France

En Europe, le tri des embryons pour choisir le sexe du bébé est interdit. En Chypre du Nord, ce choix est autorisé et attire de plus en plus de couples. Aux États-Unis, aucune limite d'âge n’encadre la PMA. En France, elle pourrait être remboursée par la sécurité sociale jusqu'à 43 ans. La loi proposée par le gouvernement d'Édouard Philippe sera discutée fin septembre à l’Assemblée nationale. 


 

Selon une étude publiée le 30 avril 2019 par l\'OMS, un bébé allaité a moins de risques de devenir obèse.
Selon une étude publiée le 30 avril 2019 par l'OMS, un bébé allaité a moins de risques de devenir obèse. (MARIE BIENAIM / BSIP / AFP)