Plus de 7 Français sur 10 se disent "pessimistes" sur l'évolution du système de santé, selon un sondage

Alors qu'ils font face à un fort sentiment de déclassement, les Français voient dans la préservation du système de santé une façon d'atténuer les marqueurs sociaux, explique le président de l'institut ViaVoice, François Miquet-Marty.

Selon ce sondage, 91% des Français font largement confiance aux professionnels de santé dans leur ensemble.
Selon ce sondage, 91% des Français font largement confiance aux professionnels de santé dans leur ensemble. (LUIS ALVAREZ / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)

Une société fragmentée entre plusieurs groupes sociaux, pessimiste et désenchantée : c'est ce qui ressort de l'observatoire sociétal annuel mené par l'institut ViaVoice pour la Fédération de l'hospitalisation privée, dont franceinfo publie les résultats*, mercredi 11 décembre.

"Désillusion", "lassitude", "fatigue morale", "indignation", "colère", "révolte" sont les mots cités en premier par les personnes interrogées pour définir leur état d'esprit personnel dans la société, quand "joie", "épanouissement", "enthousiasme" et "sérénité" arrivent en queue de peloton.

    
     (VIAVOICE)

"Face à ce sentiment de déclassement, les Français dans leur globalité expriment un besoin de collectif, de fraternité, passant notamment par la préservation du système de santé, bastion contribuant à atténuer les marqueurs sociaux en permettant à chacun de se soigner dignement", explique le président de ViaVoice, François Miquet-Marty.

Une forte confiance envers les soignants

Selon cette étude, les Français font largement confiance aux professionnels de santé dans leur ensemble (91%), aux hôpitaux et cliniques privés (83%) et aux hôpitaux publics (82%), bien plus qu'aux maires (66%), à la justice (51%), aux syndicats (30%) ou aux médias (23%). Mais 73% des personnes interrogées se disent "plutôt pessimistes" quant à l'évolution du système de santé français dans l'avenir.

    
     (VIAVOICE)

Dans le détail, l'état de souffrance des professionnels de santé, la persistance des "déserts médicaux" et le manque de moyens alloués au système de santé sont les trois principaux facteurs de pessimisme cités. Près d'un Français sur trois déclare d'ailleurs habiter "dans un territoire délaissé en matière d'offre de soins". Au contraire, la meilleure prise en considération des patients, les innovations et la pertinence des soins sont perçues comme des évolutions générant de l'optimisme.

Pour garantir l'avenir du système de santé, une écrasante majorité de Français s'en remet aux pouvoirs publics. Les sondés sont 88% à estimer qu'ils devraient "soutenir davantage les professionnels de santé dans leurs missions", y compris financièrement. Une même proportion se dit attachée à "la présence d'un lieu de soin à proximité du lieu de vie", tandis que 85% des personnes interrogées estiment qu'il faut donner "plus de liberté d'action et d'initiative à celles et ceux qui soignent sur le terrain".

Les questions de santé au cœur des municipales

Signe de la forte attente des Français concernant les questions de santé, 69% des personnes interrogées disent qu'elles accorderont une importance particulière aux propositions de leurs candidats aux élections municipales en la matière. Parmi les priorités mises en avant pour leur ville figurent la présence d'établissements et de professionnels de santé (49%), la qualité de l'habitat et du cadre de vie (38%) ou encore la lutte contre toutes les formes de pollution (37%).

* Etude d'opinion réalisée par ViaVoice pour la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), en ligne, du 19 au 25 septembre 2019, auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité est assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession, région et catégorie d'agglomération.