Contraception : la pilule gratuite pour les moins de 25 ans dès janvier 2022

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Contraception : la pilule gratuite pour les moins de 25 ans dès janvier 2022
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Rougerie, P. Caron, F. Fontaine - France 2
France Télévisions

C'est une annonce surprise du gouvernement. À partir du 1er janvier 2022, la contraception sera gratuite pour toutes les femmes jusqu'à 25 ans. Seules les mineures pouvaient en bénéficier jusqu'ici. D'après le ministre de la Santé, Olivier Véran, il s'agit d'endiguer le recul de la contraception chez les jeunes femmes. Cette prise en charge devrait coûter 21 millions d'euros par an à la Sécurité sociale.

À compter du 1er janvier 2022, la contraception sera gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans. Jusqu'à présent, les mineures seulement étaient concernées. La prise en charge concernera toutes les formes de contraception hormonale, le bilan biologique qui l'accompagne et la consultation de prescription. Une bonne nouvelle pour les jeunes filles. "Ça devrait être accessible à tout le monde", estime une jeune femme. "Beaucoup n'ont pas les moyens de payer une contraception pour se protéger", poursuit une autre.

Les moins de 25 ans, les plus précaires

D'après le ministre de la Santé, Olivier Véran, cette mesure intervient avant tout pour des raisons financières. "Ça coûte trop cher, c'est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, qu'elles ne puissent pas avoir de contraception si elles en font le choix évidemment, parce que ça leur coûte trop cher dans leur budget", a-t-il déclaré le 9 septembre. Selon les spécialistes, le manque d'information est aussi en cause. Et les moins de 25 ans seraient les plus précaires. Certains veulent aller plus loin et demandent la gratuité pour toutes les femmes.

Parmi nos sources :

Bénédicte Paoli, membre du bureau national - Planning familial

Danielle Hassoun, Gynécologue

Baromètre santé 2016 de Santé Publique France

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique de santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.