Arrêts maladie : une plateforme en ligne fait polémique

Un site internet qui propose des arrêts maladie en ligne, sans passer par une visite chez le médecin, fait polémique. La caisse d'assurance-maladie poursuit la plateforme en justice pour tromperie.

Une nouvelle plateforme en ligne promet d'obtenir un arrêt maladie en quelques clics. Le site propose à l'internaute de remplir un questionnaire et de renseigner ses symptômes, puis une téléconsultation est effectuée avec un médecin généraliste qui décide si oui ou non le patient a besoin d'être arrêté. Ce procédé indigne la communauté des praticiens. "On ne peut pas laisser croire aux patients qu'ils sont pris en charge correctement avec une sécurisation complète par des plateformes qui ne pensent qu'à faire du pognon sur le dos des patients", estime Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France.

La carte vitale n'est pas acceptée

Pour l'entrepreneur allemand à l'origine du site, cette plateforme résout le problème des déserts médicaux et tout est fait pour limiter les abus. Le service est accessible 7 jours sur 7, mais le site n'accepte pas la carte vitale, le patient doit donc avancer les frais. Pour l'assurance-maladie, ce site est trompeur, car il ne respecte pas le parcours de soins réglementaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le télétravail est l\'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d\'illustration)
Le télétravail est l'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d'illustration) (COLLANGES / BSIP / AFP)