Cet article date de plus de cinq ans.

Paris : solidarité autour d'une lycéenne privée de cours car en fauteuil roulant

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Paris : solidarité autour d'une lycéenne privée de cours car en fauteuil roulant
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un bel exemple de solidarité à Paris. Depuis lundi 10 octobre, les élèves d'une classe préparatoire à Paris se sont mobilisés pour soutenir Amélie, l'une de leurs camarades atteinte de la maladie de Lyme.

La joie de ses camarades fait sourire Amélie. Après 24 heures de négociations, le bon sens a enfin triomphé. "La solution a été trouvée. C'est simplement que j'arrête de monter deux étages", confie la jeune fille. Depuis lundi 10 octobre, la tension était montée à son maximum dans ce lycée du 16e arrondissement de Paris. En cause, des escaliers qu'Amélie, atteinte d'une maladie invalidante, ne pouvait pas gravir pour aller en cours.

Amélie pourra aller en cours

"C'est un manque de justice et d'humanité de la part de la direction", dénonce Marine Gachet, camarade de classe d'Amélie. Les professeurs soutiennent le mouvement et s'indignent aussi de l'attitude leur direction. Finalement, Amélie pourra aller en cours dans une salle de classe au rez-de-chaussée de l'établissement. Une simple application des principes édictés par la loi handicap de 2005. L'histoire d'Amélie se finit bien, mais son cas n'est pas isolé. Chaque année, plusieurs dizaines d'enfants handicapés rencontrent des difficultés pour accéder à leur salle de cours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.