Samu : deux nouvelles plaintes

Après l'affaire Naomi, le Samu a été visé par deux nouvelles plaintes en Alsace. Cette fois-ci, ce n''est pas une opératrice qui est en cause, mais le mauvais diagnostic du médecin.

France 3

Il a décidé de porter plainte contre le Samu. Les médicaments de Christophe Musslin ne sont jamais loin depuis cette nuit de mai 2016, où tout a basculé. "J'avais des douleurs vraiment très très insupportables et importantes et lors de mon appel auprès du Samu, je n'ai pas été écouté comme j'aurais souhaité que ce soit le cas", explique-t-il. Il décrit ses symptômes, et on lui conseille de se rendre à l'hôpital par ses propres moyens. Il sera sauvé in extremis, mais garde des séquelles.

Un médecin régulateur pour toute l'Alsace après minuit

Ce père de famille a décidé de porter plainte contre le Samu : "Mon but premier c'est surtout de faire en sorte que ce genre de situations ne se reproduisent plus. Le médecin me disait qu'il était seul pour la régulation de deux départements cette nuit-là, et je pense que c'est trop peu". Une deuxième plainte vise le Samu de Mulhouse (Haut-Rhin) : en octobre 2017, souffrant d'une jambe très enflée, Mohand Messara appelle le Samu. Dans l'enregistrement de cette nuit, ce n'est pas une urgence vitale. À l'arrivée, phlébite et embolie pulmonaire sont diagnostiquées. Le patient décèdera peu après. Seul un médecin régulateur répond à plusieurs centaines d'appels pour toute l'Alsace après minuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de la République de Blois.
Une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de la République de Blois. (LUC NOBOUT / MAXPPP)