Médicaments : le plan d'Agnès Buzyn pour enrayer la pénurie

La ministre de la Santé a présenté lundi 8 juillet son plan d'urgence pour pallier à la pénurie de médicaments.

France 3

Depuis plusieurs mois dans les pharmacies, beaucoup de médicaments manquent à l'appel. Cette année, 1 200 traitements ou vaccins ont été ou seront en souffrance. Et la situation s'aggrave depuis 10 ans. En 2008, 44 signalements de médicaments en rupture, en 2017, 538, soit douze fois plus. Les associations dénoncent notamment les pratiques commerciales des laboratoires qui organisent la pénurie."Les stratégies sont connues. C'est privilégier des médicaments 'innovants' qui eux ne sont jamais en rupture et qui ont un coût très élevé", explique à France 3 Yann Mazens, chargé de mission à France Assos Santé.

Les laboratoires menacent

Le ministère de la Santé promet un plan pour fluidifier le circuit des médicaments, mais les laboratoires menacent, en cas de sanctions renforcées. La pénurie pourrait s'aggraver. Plus d'information et plus de coordination entre les laboratoires et les pharmaciens... C'est aussi ce que préconise le ministère pour éviter les situations de pénurie. Plus d'un Français sur quatre affirme avoir eu du mal à se procurer un médicament courant.

Le JT
Les autres sujets du JT
De nombreuses hospitalisations pour tentative de suicide sont dues à l\'absorption de médicaments.
De nombreuses hospitalisations pour tentative de suicide sont dues à l'absorption de médicaments. (LOIC VENANCE / AFP)