Info franceinfo Santé : le nombre de médicaments non utilisés récupérés en pharmacie s'est élevé à près de 10 000 tonnes en 2021

franceinfo a eu accès en exclusivité à l'étude de Cyclamed, l'association chargée de collecter les médicaments non utilisés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Plaquettes de divers médicaments.  (Stéphanie Berlu/Radio France)

On ne finit pas toujours boîtes de comprimés, les pommades ou les sirops pour la toux. En 2021, 9 833 tonnes de médicaments non utilisés - périmés ou non - ont été récupérés dans les 21 141 pharmacies d’officine de France (métropole et Outre-mer). Un chiffre stable qui correspond à 2,5 boîtes par habitant, indique Cyclamed dans une étude, que franceinfo s'est procurée mercredi 5 octobre. L'association pilote le dispositif national de tri et de valorisation des médicaments non utilisés.

"C'est un chiffre en baisse depuis près de six ans, constate sur franceinfo Thierry Moreau-Defarges, le président de Cyclamed. Il s'explique notamment parce que les campagnes sur le bon usage du médicament développées par les administrations ou les industriels portent leurs fruits."  

9 Français sur 10 déclarent rapporter leurs médicaments non utilisés en pharmacie

Toujours selon cette étude, neuf Français sur dix déclarent rapporter leurs médicaments non utilisés en pharmacie. "Les Français ont le réflexe de ramener leurs médicaments non-utilisés en pharmacie", se félicite le président de Cyclamed. Ils mettent majoritairement en avant la préservation de l’environnement. C'est la motivation majeure de 81% des personnes interrogées, vient ensuite la sécurité sanitaire (65%). "Tout le monde veut éviter de voir un enfant ou une personne âgée ingérer malencontreusement un mauvais médicament", explique Thierry Moreau-Défarges. 

Selon Cyclamed, les Français ont accentué les "gestes éco-citoyens" : le tri au domicile et le retour des médicaments non utilisés sont de plus en plus affinés, "grâce notamment à l’implication en hausse des officinaux, qui considèrent le dispositif Cyclamed comme indispensable." Actuellement, 64% des personnes interrogées trient leurs médicaments "en séparant les emballages vides, les étuis en carton et notices en papier pour un recyclage matière dans le tri sélectif, avant de rapporter leurs médicaments non utilisés en pharmacie". Cette habitude est plus marquée auprès des moins de 35 ans (76%) et dans les régions rurales (69%). Selon le président de Cyclamed, l'idéal est d'avoir "une boîte à pharmacie chez soi qu'on trie régulièrement.

"On peut mettre de côté tous les médicaments périmés et ceux qu'on n'utilise plus, par exemple, les médicaments pour nourrisson quand on a désormais un ado à la maison."

Thierry Moreau-Defarges, le président de Cyclamed

à franceinfo

"Depuis près de 17 ans, les ventes de médicaments à usage humain ne cessent de diminuer (environ - 1% par an), alors que la population croît et vieillit", constate Cyclamed. Les professionnels de santé et la patientèle ont acquis de nouveaux comportements en faveur du bon usage du médicament.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médicament

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.