Diarrhée : l’Ercefuryl sans ordonnance et avant 18 ans, c’est fini

Le médicament Ercefuryl et ses génériques utilisés contre les diarrées aigües sont désormais délivrés uniquement sur ordonnance et jamais avant 18 ans, annonce l’ANSM. En cause : des risques élevés de mésusage et d’effets indésirables. 

Diarrhée : l’Ercefuryl sans ordonnance et avant 18 ans, c’est fini
Diarrhée : l’Ercefuryl sans ordonnance et avant 18 ans, c’est fini

Effets secondaires et risque de mésusage. Le médicament Ercefuryl et ses génériques ont attiré l’attention de l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM). Dans un point d’information publié le 10 juillet 2019, l’Agence annonce que cet anti-infectieux intestinal à base de nifuroxazide et indiqué dans le traitement des diarrhées aigües sera désormais uniquement délivré sur ordonnance et ne devra pas être utilisé chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.

A lire aussi : Diarrhée aiguë : pas de Smecta pour les enfants de moins de deux ans

Pas d’utilité contre les diarrhées virales

Premier constat de l’ANSM : l’Ercéfuryl présente un risque de mésusage important. En effet, il est efficace dans les diarrhées présumées d’origine bactérienne "en l’absence de suspicion de phénomènes invasifs (altération de l’état général, fièvre, signes toxi-infectieux)". Il n’est en revanche d’aucune utilité dans celles qui sont provoquées par des virus. Or, "en France, une vaste majorité des diarrhées infectieuses est d’origine virale" rappelle l’agence sanitaire.

Réactions immuno-allergiques

Et la prise de ce médicament n’est pas anodine. "Les effets indésirables graves associés au nifuroxazide sont d’ordre immuno-allergique" note l’ANSM. Il s’agit alors de "réactions d’hypersensibilité immédiate" comme un choc anaphylactique ou un œdème de Quincke, "survenant notamment chez l’enfant et susceptibles de mettre en jeu le pronostic vital". D’autres effets secondaires peuvent survenir : eczéma, photosensibilité, diminution du nombre de plaquettes, de globules rouges ou de certains globules blancs.
Ce risque d’effets secondaires et de mésusage, auquel s’ajoute une "insuffisance des études cliniques menées chez l’enfant" justifie la décision de l’ANSM de contre-indiquer l’Ercefuryl et ses génériques chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans et de n’autoriser sa délivrance que s’ils ont été prescrits par un médecin.

"Fluctuations d’approvisionnement"

Que faire désormais en cas de diarrhée aigüe ? L’ANSM rappelle tout d’abord que "la grande majorité des diarrhées infectieuses sont d’origine virale et guérissent sans traitement médicamenteux". Chez le petit enfant, la prise en charge reposera sur "l’administration de solutés de réhydratation orale".

Concernant l’Ercefuryl et ses génériques, une étiquette sera apposée sur les boîtes en attendant la mise à jour de la notice et de l’étiquetage. Et plusieurs laboratoires ont par ailleurs déjà prévu d’arrêter définitivement la commercialisation de ces médicaments. Une décision qui pourrait, selon l’ANSM, entraîner "des fluctuations d’approvisionnement des pharmacies […] dans les prochains jours".