Téléthon : les ciseaux génétiques, une avancée majeure

Invité du 23h, le journaliste Jean-Christophe Batteria fait le point sur les nouvelles méthodes qui existent pour lutter contre des maladies rares.

FRANCEINFO

Le week-end du Téléthon a démarré et c'est l'occasion de constater l'avancée de la science pour tenter de venir en aide aux victimes des maladies rares. Le journaliste Jean-Christophe Batteria met en valeur le travail de deux chercheuses, Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna, qui ont développé les ciseaux génétiques. "Ce sont des ciseaux moléculaires qui ont la faculté de couper les tronçons qui sont malades dans les hélices d'ADN des patients. Ces tronçons qui codent les maladies, les fameuses maladies génétiques qui font souffrir trois millions de personnes en France", décrit-il.

Des premiers résultats intéressants

Si cette technique reste encore nouvelle, elle a déjà eu l'occasion de faire ses preuves dans certains cas. "Aux États-Unis au début de l'automne, une mère de famille de 34 ans qui souffrait d'une terrible maladie du sang a eu de la moelle osseuse prélevée. Cette moelle osseuse a été emmenée dans un laboratoire au Royaume-Uni. On a modifié génétiquement, on a enlevé la partie qui codait mal par une partie qui codait bien. On a réimplanté ces cellules génétiquement modifiées dans la moelle osseuse de la patiente. Elle est totalement guérie, son sang est sain", relate Jean-Christophe Batteria.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Christophe Batteria
Jean-Christophe Batteria (FRANCEINFO)