Sucre : les Français en consomment en moyenne 35 kg par an

Pain, pizza, charcuterie... Le sucre est addictif et dangereux. Il se trouve dans beaucoup plus d'aliments que l'on ne soupçonne pas d'en contenir.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Lazare, le fils d'Antoine, fête ses 8 ans. Il prépare des pochettes cadeaux remplies de bonbons pour ses amis, tandis qu'en cuisine, son père sort des sucreries des emballages. En tout, quelle quantité de sucre les huit enfants ont-ils ingurgitée ? En faisant les comptes, ils ont avalé l'équivalent d'un peu plus de 200 morceaux de sucre à huit, ce qui représente au total 1,2 kg de sucre. Le sucre est partout, même dans des produits inattendus, comme un saucisson, qui comporte l'équivalent d'un morceau de sucre. Un couscous en comporte quatre et demi tandis que des pâtes préparées en contiennent six. Résultat : un Français consomme en moyenne 35 kg de sucre par an, c'est dix fois plus qu'il y a un siècle.

Plus on consomme du sucre, plus on en a envie

Si les industriels en utilisent autant, c'est peut-être parce que ces petits cristaux de saccharose nous rendraient accro autant que des drogues dures. Serge Ahmed, chercheur au CNRS à Bordeaux (Gironde), l'a prouvé en étudiant des rats habitués à consommer de la cocaïne et du sucre. Dans les cages, les rats ont le choix entre les deux et préfèrent à chaque fois le sucre. Quand nous l'avalons, il active le circuit de la récompense dans le cerveau. Serge Ahmed explique que l'on peut aujourd'hui considérer la dopamine "comme l'hormone du désir de plaisir". Elle nous donne envie "de répéter l'expérience de plaisir qui a été générée par la consommation de sucre", explique-t-il.

En clair, plus on consomme de sucre, plus on a envie d'en reprendre. Ainsi, en vingt-cinq ans, le taux d'obésité a doublé : 15% des Français sont aujourd'hui touchés et de nouvelles maladies apparaissent, comme la NASH, ou "maladie du soda", qui détruit progressivement le foie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plus que le sucre, c\'est le \"fructose\" industriel présent dans les boissons et aliments sucrés qui présente un risque.
Plus que le sucre, c'est le "fructose" industriel présent dans les boissons et aliments sucrés qui présente un risque. (J-C. VAILLANT / AFP)