Santé : maladie de lyme, les premières plaintes déposées

Une femme atteinte de la maladie de lyme met en cause devant la justice le manque de fiabilité du dépistage. Cette plainte au pénal est une première, en pleine élaboration d'un plan national de lutte contre cette maladie qui touche au moins 27 000 Français chaque année.

FRANCE 3

Gravement malade pendant un an sans savoir pourquoi, clouée dans un fauteuil, hospitalisée huit fois, Isabelle A. souffrait de la maladie de lyme, transmise par les tiques, mais les tests étaient négatifs. Elle a dû faire passer son dossier pour celui d'une chienne pour avoir enfin le diagnostic. Aujourd'hui, elle porte plainte pour tromperie aggravée. "L'objectif, c'est de faire changer le système, puisque les tests aujourd'hui ne sont pas fiables. J'ai été trompé pendant longtemps, et je souhaite que les patients ne subissent pas la même chose que ce que j'ai pu subir", explique Isabelle A. à France 3.

30 000 dépistés par an

Le test, en effet, détecterait à peine la moitié des malades. Les spécialistes réclament depuis longtemps d'autres tests plus fiables. Résultat : 30 000 personnes seulement sont dépistées chaque année en France, contre un million en Allemagne. Grâce au test vétérinaire, Isabelle A. a pu enfin se soigner. Trois mois d'antibiotiques lui ont suffi pour sortir de son fauteuil roulant.

Le JT
Les autres sujets du JT
La maladie de Lyme est transmise à l\'homme par la morsure d\'une tique. 
La maladie de Lyme est transmise à l'homme par la morsure d'une tique.  (BERTRAND GUAY / AFP)