"J'ai le sentiment d'avoir été trompée et d'avoir perdu énormément de temps" : une victime de la maladie de Lyme porte plainte

Une patiente atteinte de la maladie de Lyme porte plainte contre X pour tromperie aggravée. Elle dénonce le manque de fiabilité des tests en France et "les erreurs de diagnostic".

La maladie de Lyme est transmise par les tiques. 
La maladie de Lyme est transmise par les tiques.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Âgée de 41 ans, Isabelle A. est atteinte de la maladie de Lyme. Elle a porté plainte contre X mercredi 3 février pour tromperie aggravée auprès du pôle santé publique du parquet de Paris. Cette habitante du Cantal dénonce le manque de fiabilité des tests de diagnostic en France : elle a eu recours à un test uniquement destiné aux animaux. "J'ai le sentiment d'avoir été trompée et d'avoir perdu énormément de temps", explique-t-elle ce vendredi à franceinfo. 

franceinfo : Comment s'est manifestée votre maladie ?

Isabelle A. : Tout a commencé en novembre 2015. J'ai été prise de fourmillements sur la moitié du corps, qui se sont généralisés et qui sont devenus permanents. Après consultation et divers examens, j'ai été hospitalisée en urgence pour un syndrome de Guillain-Barré. Le test Elisa [l'une des deux méthodes de détection par sérologie de la maladie de Lyme utilisées en France] s'était révélé négatif. J'ai subi huit hospitalisations de ce type en moins d'un an.

Je ne marchais quasiment plus, je ne pouvais plus sortir de chez moi toute seule, je ne pouvais plus conduire… Ma vie a franchement basculé.Isabelle A, victime de la maladie de Lymeà franceinfo

Comment avez-vous finalement découvert que vous étiez atteinte de la maladie de Lyme ?

Isabelle A. : J'ai la chance d'être dans un environnement médical : mon mari était persuadé depuis le début que c'était une maladie de Lyme. C'est comme ça que j'ai été amenée à passer un test [le PCR, une méthode alternative par extraction de l'ADN de la bactérie de la maladie de Lyme] qui n'est prévu en France que pour les animaux, mais qui existe dans d'autres pays et qui est le seul fiable actuellement. J'ai dû faire passer mon dossier médical pour celui d'un chien auprès d'un laboratoire vétérinaire. Depuis que je suis traitée, je vais beaucoup mieux.

Qu'espérez-vous de la plainte que vous avez déposée ?

Isabelle A. : J'ai le sentiment d'avoir été trompée et d'avoir perdu énormément de temps. Si, dès le départ, on avait découvert ce que j'avais, je n'aurais pas traîné pendant un an dans l'état où j'étais. Ma volonté aussi, c'est que tous les patients atteints de Lyme ne soient pas en errance de diagnostic comme j'ai pu l'être, et que tout le monde puisse bénéficier de ce test vétérinaire.

"J'ai le sentiment d'avoir été trompée". Isabelle A, victime de la maladie de Lyme au micro de franceinfo
--'--
--'--