Santé : faut-il craindre la variole du singe ?

Publié
Santé : faut-il craindre la variole du singe ?
France 2
Article rédigé par
A. Boissin - France 2
France Télévisions

La variole du singe se répand en Europe. Un cas a été détecté en Île-de-France.

De gros boutons sur le corps, voici l’un des symptômes les plus visibles de la variole du singe, la cousine de la variole. Apparue dans les années 50, cette maladie infectieuse est d’abord détectée sur les singes, avant d’apparaître sur les humains en 1970. Début mai, l’Angleterre signale un premier patient, puis plusieurs pays d’Europe recensent des cas suspects, comme en Espagne, au Portugal et en Suède.

Faible taux de létalité

Initialement, la variole du singe se transmet de l’animal à l’homme, mais des transmissions d’homme à homme sont possibles lors de contacts étroits. Par exemple, par des gouttelettes de transpiration. Les autorités sanitaires suggèrent aussi la probabilité d’une transmission par rapport sexuel. Pour le moment, le taux de létalité est très faible, il est compris entre 1 et 10 %. Un vaccin existe, autorisé en 2022, mais il n’est pas encore disponible.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.