Cet article date de plus de deux ans.

Prise d’otages à Paris : une femme relâchée, une autre encore séquestrée

Publié Mis à jour
Prise d’otages à Paris : une femme relâchée, une autre encore séquestrée -
Prise d’otages à Paris : une femme relâchée, une autre encore séquestrée Prise d’otages à Paris : une femme relâchée, une autre encore séquestrée - ()
Article rédigé par franceinfo - Y.Haefele
France Télévisions

Un homme de 56 ans, connu pour avoir des troubles mentaux, est l’auteur d’une prise d’otages à l’arme blanche dans une quincaillerie du XIIe arrondissement de Paris, lundi 20 décembre. Une des deux otages a été libérée.

Après un calvaire de six heures lundi 20 décembre à Paris, une otage a été libérée, mais une autre est toujours entre les mains du preneur d’otages. Il s’agit d’un homme de 56 ans qui, vers 15h30, est entré dans une quincaillerie de la rue d’Aligre dans le XIIe arrondissement de Paris. Deux femmes sont alors prises en otage. Rapidement, la BRI arrive sur les lieux et entame les négociations. Les discussions sont toujours en cours, rapporte lundi soir Yann Haefele, envoyé spécial de France Télévisions sur place.

Propos incohérents et troubles mentaux

Le preneur d’otages est connu pour avoir des troubles mentaux et a tenu des propos incohérents. Le forcené affirme avoir été empoisonné par son médecin. Il a demandé à parler avec une avocate et Éric Dupont-Moretti. Le ministre de la Justice a affirmé se tenir à la disposition des négociateurs. La piste terroriste est écartée. Une enquête pour séquestration a été ouverte. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.