Vidéo L’hyperhidrose, cette maladie qui fait transpirer

Publié Mis à jour
Zoé Tondut, connue sous le pseudo justezoe sur les réseaux sociaux, souffre d’hyperhidrose. Cette maladie provoque une transpiration excessive du corps. Pour Brut, elle raconte son quotidien avec cette pathologie.
Brut.
Article rédigé par

Zoé Tondut, connue sous le pseudo justezoe sur les réseaux sociaux, souffre d’hyperhidrose. Cette maladie provoque une transpiration excessive du corps. Pour Brut, elle raconte son quotidien avec cette pathologie. 

Là, j'ai les mains moites.” C’est le quotidien de Zoé Tondut, 21 ans. Influenceuse sur les réseaux sociaux, “Juste Zoé” sensibilise à cette maladie qu’elle subit depuis toute petite : l’hyperhidrose. “Tu as tout le temps les pieds et les mains moites et d’autres parties du corps, sans aucune raison, tu transpires comme ça”, explique-t-elle. “Ça se manifeste quand on parle de ça, quand tu es stressé ou juste tu touches des trucs avec tes mains.

“C’est pas de la transpiration sale, c’est juste de l’eau qui sort de mes mains”

La jeune femme a trouvé des astuces dans son quotidien face à la maladie. “À partir de mes 5 ans, je me souviens que quand je jouais aux cartes avec ma famille, je mettais des gants parce que sinon, je mouillais les cartes”, se remémore Zoé. “Quand je sais que je vais transpirer dans une situation stressante, ou que je vais rencontrer des gens et que je peux potentiellement avoir les mains moites, je mets des vêtements qui absorbent.

Mais le regard des autres joue beaucoup sur la perception d’elle-même et de l’hyperhidrose. “En fait, dans la tête des gens, c’est parfois associé à ‘elle est sale, c’est dégueu, c’est de la transpiration’, … alors que ce n’est pas de la transpiration sale, c’est juste de l’eau qui sort de mes mains”, précise Zoé. “Mais à force, j’ai grandi, j’en ai appris plus sur la maladie, sur ce que c’était et j’ai vu surtout qu’il y avait énormément de personnes qui étaient touchées par ça et du coup, ça m’a fait décomplexer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.