Lait contaminé : l'usine Lactalis au cœur d'une enquête

L'affaire du lait infantile contaminé prend de l'ampleur. Un nouveau retrait massif de produits potentiellement infectés par des salmonelles a été annoncé ce dimanche 10 décembre. Des opérations de nettoyage ont commencé dans l'usine Lactalis de Craon (Mayenne). Des parents envisagent de porter plainte.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Plus aucun lait Lactalis n'est en rayon dans les pharmacies. L'alerte a été donnée ce dimanche 10 décembre par les autorités. Le lendemain, les pharmaciens retirent de la vente les dernières boîtes concernées. "On a reçu une alerte sanitaire ayant pour consigne de les mettre en quarantaine, de ne plus les commercialiser", explique Gabriel Kaldjob pharmacien.

Certains parents envisagent de porter plainte

Plus de 600 lots de lait infantile ont été retirés de la vente à la demande du ministère de l'Économie et des Finances. Des laits Lactalis commercialisés sous les marques Milumel, Picot et Carrefour et fabriqués depuis le 15 février dernier. À cause des laits Lactalis, une vingtaine de bébés a été hospitalisée, contaminée par la salmonelle. Certains parents envisagent de porter plainte. À Craon, en Mayenne, l'usine Lactalis est à l'arrêt. Plus aucune boîte de lait en poudre ne sort de ce site. L'usine doit être entièrement nettoyée puis désinfectée. L'usine restera à l'arrêt tant que les autorités sanitaires n'auront pas donné leur feu vert pour un redémarrage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que Lactalis avait rappelé 12 références de laits infantiles fabriqués dans son usine de Mayenne, le 2 décembre, le gouvernement a publié le 10 décembre une liste beaucoup plus importante de lots, interdits à la consommation.
Alors que Lactalis avait rappelé 12 références de laits infantiles fabriqués dans son usine de Mayenne, le 2 décembre, le gouvernement a publié le 10 décembre une liste beaucoup plus importante de lots, interdits à la consommation. (MAXPPP)