Justice : l'agglomération de Melun condamnée pour un gaz toxique émanant d'un incinérateur

L'agglomération de Melun (Seine-et-Marne) a été condamnée ce mercredi 7 mars à verser 3,5 millions de dommages et intérêts aux victimes d'un gaz toxique produit par un incinérateur d'ordures ménagères utilisé malgré une interdiction.

Cette vidéo n'est plus disponible

Surprise et soulagement après 15 années de procédure. Pour la première fois, la justice vient de reconnaître le lien entre dioxine et risque de cancer. L'agglomération de Melun (Seine-et-Marne) a été reconnue coupable d'avoir utilisé un incinérateur d'ordures ménagères en dépit des interdictions. Entre 1999 et 2002, un nuage de dioxine, gaz hautement toxique, s'est échappé sur les villages alentour. Les cas de lymphomes et de cancers s'y sont multipliés.

3,5 millions de dommages et intérêts

Parmi les parties civiles se trouvent d'anciens salariés de l'incinérateur, longtemps exposés au gaz toxique ou encore des proches de victimes touchées par la maladie. Quoi qu'il en soit, la sanction est lourde. L'agglomération de Melun, qui a refusé de s'exprimer, devra débourser plus de trois millions et demi d'euros de dommages et intérêts aux victimes. Elle n'exclut pas de se pourvoir en appel. 




Le JT
Les autres sujets du JT
Devant l\'hôtel de ville de Melun (Seine-et-Marne), le 2 septembre 2013.
Devant l'hôtel de ville de Melun (Seine-et-Marne), le 2 septembre 2013. (ESCUDERO PATRICK / HEMIS.FR / AFP)