Insuffisance cardiaque : les signes qui doivent alerter

La société française de cardiologie lance une alerte : les symptômes de l'insuffisance cardiaque sont encore trop peu connus. Conséquence : de nombreux malades s'ignorent.

Voir la vidéo

Aujourd'hui, elle marche normalement. Mais son cœur est sous surveillance permanente. Il y a 7 ans, Valérie Jourdain-Muller a eu des symptômes qu'elle n'a pas compris. "J'étais à table et j'ai senti une forte douleur autour de la poitrine. À la suite de ce repas, j'étais très essoufflée, j'avais des œdèmes très importants au niveau des jambes et des pieds", raconte-t-elle. Elle est alors hospitalisée en urgence. Les médecins diagnostiquent une insuffisance cardiaque. 

70 000 morts par an

L'insuffisance cardiaque concerne 1,5 million de Français et représente 70 000 morts par an. Voici les signes de la maladie : un essoufflement, une prise de poids inexpliquée, des œdèmes et enfin une fatigue inhabituelle. Dans le service de cardiologie de l'hôpital Ambroise-Paré, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), les médecins remarquent que les patients consultent souvent beaucoup trop tard. Les symptômes sont méconnus de la part du grand public. "Il faut imaginer que le cœur est une voiture avec le moteur et si votre moteur est défaillant, forcément, vous allez rouler moins vite", explique le cardiologue Nicolas Mansencal. Selon l'étude dévoilée mercredi 5 septembre par la société française de cardiologie, seulement 37% des patients ont consulté avant d'être hospitalisés. Or, de nouveaux traitements permettent aux patients de vivre presque normalement avec cette maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un stéthoscope posé sur des formulaires d\'arrêt de travail.
Un stéthoscope posé sur des formulaires d'arrêt de travail. (MAXPPP)