Pourquoi l'épidémie de Covid 19 relance le débat sur la vaccination contre la grippe chez les personnels soignants

Faut-il rendre obligatoire la vaccination contre la grippe chez les personnels soignants? L'épidémie de Covid-19 relance le débat. Explications.

Article rédigé par
Emilie Gautreau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un vaccin contre la grippe dans une pharmacie, en 2018. (MAXPPP)

Alors que le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter en France, les pouvoirs publics et les experts redoutent que l’arrivée de la grippe saisonnière rende la situation encore plus compliquée dans les établissements de santé et les maisons de retraite. Face à cette menace, la question de l’obligation vaccinale pour les soignants revient dans le débat public. La cellule Vrai du Faux vous explique pourquoi. 

Parce qu’il y a un risque de "scénario catastrophe" avec l’arrivée de la grippe

Fièvre, toux, courbatures, fatigue. Certains symptômes de la Covid-19 ressemblent beaucoup aux effets de la grippe saisonnière. L’arrivée du virus, généralement au début de l’hiver, faisait redouter en mai dernier à l’Académie de médecine un "scénario catastrophique dans lequel la conjonction des deux épidémies entraînerait un engorgement des services de réanimation et un nouveau pic de surmortalité, en particulier dans les Ehpad"

Pour anticiper cette menace, l’Académie de médecine recommande notamment de rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables, en particulier dans les Ehpad, les institutions, les hôpitaux et les crèches et d'inscrire l'obligation, pour les médecins de proposer la vaccination antigrippale à toutes les personnes consultantes. De son côté, le ministre de la Santé, Olivier Véran, ne parle pas d’obligation mais "souhaite (...) que les soignants se fassent vacciner."

Parce qu’il n’y a pas d’obligation de vaccin contre la grippe pour les soignants 

Les soignants seront-ils obligés de se faire vacciner contre la grippe dès le début de la campagne annuelle de vaccination prévue, pour le moment, à la mi-octobre ? Un article du Code de la Santé précise bien "qu'une personne qui, dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention de soins ou hébergeant des personnes âgées, exerce une activité professionnelle l'exposant ou exposant les personnes dont elle est chargée à des risques de contamination, doit être immunisée contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la grippe". 

Mais cette "immunité obligatoire" chez les soignants pour la grippe a été suspendue par un décret signé en 2006 par Xavier Bertrand. L’ancien ministre de la Santé se basait notamment sur un avis du Conseil supérieur d'hygiène publique du 19 mai 2006. Celui-ci pointait le fait que les obligations vaccinales prescrites aux professionnels de santé visait avant tout à les protéger du risque d'être eux-mêmes contaminés. L'organisme consultatif estimait par ailleurs qu'"une obligation vaccinale annuelle risquerait d’altérer l’adhésion des professionnels [et] n’aurait pas d’impact bénéfique sur la couverture vaccinale par rapport à des campagnes de sensibilisation et pourrait même avoir des effets pervers". Cet avis recommandait cela dit la vaccination contre la grippe saisonnière aux personnels soignants, de façon à réduire la transmission de l’infection aux personnes âgées et atteintes de certaines pathologies chroniques. 

Parce que trop peu de soignants se vaccinent contre la grippe dans les hôpitaux et les Ehpad

Si de nombreuses voix - dont l’Académie de médecine - réclament le retour d’une obligation vaccinale contre la grippe saisonnière, c’est surtout parce que la couverture vaccinale est très faible dans les établissements de santé et dans les maisons de retraite. 

 "Nous n’avons qu’assez peu de difficultés à vacciner les personnes âgées qui sont souvent volontaires. En revanche, nous n’avons, et nous le déplorons chaque année, qu’un taux de 20 à 30% de salariés vaccinés. Donc nous demandons qu‘on encourage voire qu’on rende exceptionnellement obligatoire la vaccination contre la grippe pour les soignants notamment en Ehpad cette année", explique par exemple Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, le syndicat des EHPAD privés sur franceinfo mercredi 9 septembre. 

Une enquête publiée à l'occasion de la dernière campagne de vaccination contre la grippe en octobre 2019 par Santé publique France estimait que seul un tiers des professionnels de santé travaillant à l'hôpital, en clinique ou en Ehpad avait reçu l'année précédente le vaccin contre la grippe, soit un taux très nettement en deçà des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans le détail, il ressortait de cette enquête que si deux-tiers des médecins étaient vaccinés, le taux n'était plus que de 50% chez les sages-femmes, d'un tiers chez les infirmier(e)s et de moins d'un quart chez les aide-soignant(e)s. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.