Nord : six communes sous surveillance après la découverte d'un foyer de grippe aviaire en Belgique

Le ministère de l'Agriculture annonçait vendredi dernier que la France n'avait officiellement plus de cas de grippe aviaire. Pour l'heure, aucun n'a été détecté dans les six communes du Nord sous surveillance. 

Article rédigé par
France Bleu Nord - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une aire de décontamination contre la grippe aviaire sur un élevage, le 13 octobre 2018. (LAURENT MINVIELLE / FRANCE-BLEU GASCOGNE)

Dans le département du Nord, six communes ont été placées sous surveillance après la découverte, jeudi 2 septembre, d'un foyer de grippe aviaire en Belgique, rapporte mardi France Bleu Nord. La maladie s'est déclarée sur la commune frontalière de Ménin, au nord de Tourcoing, chez les oiseaux vendus par un marchand d'oiseaux pour des particuliers.  

Tourcoing, Wattrelos, Bousbecque, Halluin, Neuville-en-Ferrain et Roncq sont concernées par cette vigilance. Les trois élevages se situant au sein du territoire de la zone de surveillance ont été inspectés et aucun signe de grippe aviaire n'a été détecté.

Obligation de se signaler 

Par précaution, sur ces six communes, les détenteurs d'oiseaux et volailles doivent donc se déclarer auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Nord, pour les professionnels. Auprès des mairies ou sur Internet pour les particuliers. Tout signe clinique ou de mortalité doit être signalé à la DDPP du Nord ou auprès d’un vétérinaire. Des mesures de biosécurité adaptées doivent être mises en œuvre pour éviter la diffusion de la maladie. Enfin, dans ces zones, le transport des oiseaux est strictement limité avec un nettoyage et une désinfection minutieuse des véhicules autorisés à circuler.

Les personnes ayant acheté un oiseau en Belgique entre 7 et le 30 août sur les marchés de Florenville, Arlon, Chimay, Tournai, Bastogne, Charleroi et Anderlecht doivent consulter immédiatement un vétérinaire si l'animal présente les symptômes de la grippe aviaire.

Vendredi, le ministère de l'Agriculture a annoncé que la France est officiellement affranchie de la grippe aviaire. L'épizootie a touché quinze départements, principalement dans le Sud-Ouest. 3,5 millions de volailles ont été abattues depuis novembre.

Pour rappel, la grippe aviaire n'est pas transmissible à l'homme par la consommation de produits alimentaires issus des animaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grippe aviaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.