Grippe aviaire : un quatrième foyer détecté dans les Landes

"L'abattage préventif a été réalisé en deux temps", selon la préfecture, d'abord les "canards prêts à gaver" puis "le reste des animaux".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un élevage de canards à Bourriot-Bergonce (Landes), le 22 février 2017.  (GEORGES GOBET / AFP)

Un quatrième foyer de grippe aviaire a été détecté dans les Landes sur deux sites d'élevage "comprenant à la fois des canards (canetons et canards prêts à gaver) et des poules", a annoncé mercredi 16 décembre la préfecture de ce département. Il a été signalée lundi dans la commune de Saint-Geours-de-Maremne, déjà touchée une semaine auparavant.

"L'abattage préventif a été réalisé en deux temps", selon la préfecture, d'abord les "canards prêts à gaver" puis "le reste des animaux". Ce nouveau foyer étant situé dans les zones de protection et de surveillance déjà établies suite aux premiers cas, aucun changement de périmètre des zones concernées n'est à signaler.

Il s'agit en effet du deuxième foyer de H5N8 dans cette commune et du quatrième dans le département : le 8 décembre à Bénesse-Maremne, le 9 décembre à Saint-Geours-de-Maremne, et le 12 décembre à Angresse. Les quatre foyers landais se situent dans un rayon d'une dizaine de kilomètres les uns des autres dans le sud-ouest du département.

Lundi, deux autres élevages avaient été infectés dans l'ouest de la France, à Saint-Maurice-des-Noues (Vendée) et à Saint-Sauveur (Deux-Sèvres). L'apparition de ces foyers infectieux dans les Landes ravive le souvenir des crises des hivers 2015-16 et 2016-17 pour la filière foie gras marquée par des abattage massifs, même si l'impact économique redouté dans l'immédiat est celui du Covid-19 et des restaurants fermés en raison de la pandémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.