Grippe aviaire : la filière du foie gras est-elle en danger ?

Publié
Grippe aviaire : la filière du foie gras est-elle en danger ?
Article rédigé par
O. Poncelet, France 3 régions, P.-M. de la Foata - franceinfo
France Télévisions
Entre la grippe aviaire et la flambée des coûts, les difficultés s'accumulent pour les producteurs de foie gras.

Au marché au gras de Brive-la-Gaillarde (Corrèze), les amateurs font la queue dès 6h du matin pour se procurer du foie gras. "Tout le monde ne mangera pas du foie gras en France cette année. On tourne, nous, à peu près avec 40 ou 50% de ce qu'on a habituellement", prévient Jean-Luc, producteur de volailles à Cosnac (Corrèze), samedi 3 décembre.

Il faudra payer plus cher cette année

Après deux ans de grippe aviaire, les élevages sont vides. Tous les foies gras ne seront pas prêts pour les fêtes. Au niveau national, la production a baissé de 30% en moyenne. Dans une exploitation familiale de l'Eure, vieille de plus de 30 ans, elle a même chuté de 80%. Résultat, le peu de foies gras disponibles est plus cher. En moyenne, il faudra payer 3,12 euros de plus pour un bloc de 250 grammes cette année. Pour autant, les consommateurs ne sont pas prêts à se priver. Pour huit Français sur dix, le foie gras reste un incontournable des fêtes de fin d'année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.