Etats-Unis : stupéfaction autour d'un homme non protégé qui évacue une malade d'Ebola

Un homme tenant un porte-document suscite d'innombrables commentaires outre-Atlantique. Alors qu'une patiente américaine atteinte d'Ebola est évacuée, il est le seul à ne pas porter de combinaison. Explications. 

Capture d\'écran d\'une vidéo d\'ABC News montrant l\'évacuation d\'une patiente américaine atteinte d\'Ebola, le 16 octobre 2014, à Atlanta (Géorgie, Etats-Unis).
Capture d'écran d'une vidéo d'ABC News montrant l'évacuation d'une patiente américaine atteinte d'Ebola, le 16 octobre 2014, à Atlanta (Géorgie, Etats-Unis). (ABC NEWS)

La patiente est allongée sur le brancard, emmaillotée sous une couverture de survie jaune, entourée de quatre personnes en combinaison blanche, tête casquée et mains gantées. A côté, un homme en chemise s'agite, sans aucune protection. La scène, filmée lors du rapatriement de la seconde patiente atteinte par Ebola aux Etats-Unis, a été diffusée par la chaîne ABC News (en anglais), jeudi 16 octobre. Et provoque l'ahurissement chez de nombreux téléspectateurs. 

Sur Twitter, plusieurs internautes ironisent ainsi sur les images. "J'aimerais savoir qui est le gars avec le porte-documents, histoire que je puisse l'éviter", écrit l'un d'eux. "Tout le monde sait bien que les porte-documents sont des défenses naturelles contre Ebola", ironise un autre.

Pas de combinaison, mais c'est normal

Reprise de comptes en comptes, l'image devient virale. Et interroge : pourquoi cet homme ne portait pas de combinaison hermétique ? Rien de plus normal, répond la chaîne ABC News après avoir contacté la compagnie aérienne qui s'est chargée de transporter la malade, dans un avion médicalisé, entre Dallas et Atlanta.

L'homme n'est pas là par hasard : il supervise toute la scène, s'assure que le protocole médical se déroule normalement et c'est donc nécessaire qu'il ne porte pas de protection. "Dans les combinaisons de danger biologique, nos personnels médicaux ont une vision et une mobilité limitées. C'est le travail du superviseur d'observer chaque personne attentivement et de les guider à l'oral afin de s'assurer qu'aucun protocole ne soit violé", explique un porte-parole de Phoenix Air. "Il n'y a absolument aucun problème et cela assure en réalité un niveau plus élevé de sécurité pour tous ceux qui sont impliqués", précise-t-il. 

Le site Business Insider (en anglais) rappelle, par ailleurs, que l'homme ne risquait rien, bien que cela ne semble pas être le cas. La situation aurait été dangereuse pour sa santé uniquement "si le patient avait vomi et que ces fluides avaient touché une personne non protégée". L'évacuation sous haute surveillance de la patiente ne s'est pas passée ainsi. L'homme au porte-document n'a donc – a priori –  rien à craindre.