Ebola en Côte d'Ivoire : l'OMS fait état d'un nouveau cas suspect

Le ministre ivoirien de la Santé a dit compter "atteindre d'ici les prochains jours 2 000 personnes contacts".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soignants préparent des documents de vaccination contre Ebola, le 17 août 2021, à Abidjan (Côte d'Ivoire). (ISSOUF SANOGO / AFP)

La situation est surveillée de près. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé, mardi 17 août, qu'en plus du cas confirmé de contamination par le virus Ebola détecté en Côte d'Ivoire, un cas suspect et neuf cas contacts avaient été identifiés et étaient suivis.

Le cas de contamination par la fièvre hémorragique Ebola a été détecté samedi à Abidjan chez une Guinéenne de 18 ans. Elle est arrivée en Côte d'Ivoire le 11 août en provenance de la ville guinéenne de Labé (nord), un trajet de plus de 1 500 km effectué par la route.

Opération de vaccination

La patiente suit actuellement un traitement dans un hôpital d'Abidjan, tandis qu'une opération de vaccination des agents du secteur de la santé contre le virus Ebola a débuté lundi. Des habitants d'un quartier de la capitale économique ivoirienne, où a séjourné la jeune Guinéenne, ont été vaccinés. "On sait que la patiente a séjourné ici avant d'aller à l'hôpital, donc toutes les personnes aux alentours qui sont les cas contacts devaient être vaccinées", a déclaré Pierre Demba, le ministre ivoirien de la Santé.

Le ministre a dit compter "atteindre d'ici les prochains jours 2 000 personnes contacts", ceux ayant voyagé avec la jeune femme contaminée et ceux ayant été en contact avec ces voyageurs. Par ailleurs, la recherche des cas contacts de cette jeune Guinéenne se poursuit dans sa région d'origine en Guinée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.