Ebola : la Côte d’Ivoire recense son premier cas depuis près de 30 ans

Ce cas est jugé "extrêmement préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des femmes à Abidjan (Côte d'Ivoire), le 28 juillet 2021. (MEHMET KAMAN / AFP)

Inquiétude en Côte d'Ivoire. Un cas de virus Ebola y a été détecté, a annoncé samedi 14 août le ministre ivoirien de la Santé, Pierre Dimba. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), c'est le premier cas confirmé depuis 1994 dans ce pays voisin de la Guinée, elle-même durement touchée de 2013 à 2016, et où le virus est réapparu en 2021. 

Les autorités sanitaires ivoiriennes ont été informées par l'Institut Pasteur "après examen des échantillons prélevés" vendredi "sur une jeune fille âgée de 18 ans de nationalité guinéenne", a déclaré à la télévision nationale RTI Pierre Dimba. Selon lui, la personne contaminée avait quitté la ville de Labé, en Guinée, par la route et "est arrivée en Côte d'Ivoire le 11 août", avant d'être prise en charge à Abidjan.

Un "cas isolé et importé"

Le ministre de la Santé affirme que cette infection est "un cas isolé et importé". Le pays "procédera à la vaccination des groupes cibles, le personnel soignant qui a été en contact immédiatement avec la patiente et les forces de sécurité qui sont [aux] frontières".

L'OMS juge pour sa part "extrêmement préoccupant" ce cas détecté en Côte d'Ivoire. "Aucun élément ne montre que le cas détecté en Côte d'Ivoire est lié à la récente flambée épidémique qui a touché la Guinée", estime cependant l'organisation dans un communiqué, où elle a également confirmé l'acheminement de 5 000 doses du vaccin anti-Ebola en Côte d'Ivoire.

En Guinée, la fin de la seconde épidémie a été officiellement annoncée le 19 juin, quelques mois après la réapparition de cette maladie qui a fait des milliers de morts entre 2013 et 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.