"Vrai ou fake", l'émission, France info

"Vrai ou fake", l’émission spéciale coronavirus du jeudi 19 mars

L’émission "Vrai ou fake" de franceinfo du jeudi 19 mars fait le tri entre toutes les informations qui circulent sur l’épidémie de coronavirus. Et beaucoup sont fausses, d’après les journalistes de franceinfo. 

franceinfo

Dans cette émission, la journaliste Mathilde Gracia démontre qu’une vidéo affirmant que le coronavirus a été inventé par l’institut Pasteur. Cette vidéo a été vue plus de trois millions de fois sur les réseaux sociaux. L’homme qui l’a publiée est très impliqué dans le mouvement des "gilets jaunes".

Face caméra, pendant vingt minutes, il explique qu’il trouvé un document qui prouverait que le coronavirus a été fabriqué en France, inventé par des chercheurs de l’institut Pasteur. Il montre un brevet européen déposé en 2004. "Voilà ce qui est en train de nous tuer aujourd’hui. J’incrimine personne. Je ne suis pas là pour ça. Sur la première page, on trouve les inventeurs. Ils ont pris deux virus. Tout est indiqué", affirme-t-il.

Le virus n’est pas une attaque chimique de la Chine

Comme souvent dans les théories du complot, ça part d’un document réel. Le brevet existe bien. Mais l'homme en fait une fausse interprétation. La vidéo a eu un tel succès que l'institut Pasteur a été obligé de démentir sur son site web. Ce document est un brevet d’invention d’un vaccin, non pas d’un virus. Il s’agit en fait du coronavirus de 2003, le Sars-CoV-1, et non pas le coronavirus actuel, le Sars-CoV-2.

"Il n’y a aucun médicament quel qu’il soit qui a montré son efficacité clinique dans le cadre du Covid-19", insiste dans l’émission le Dr Bleibtreu, infectiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Linh-Lan Dao et Julien Pain reviennent également sur tous ces conseils faux qui pullulent sur les réseaux sociaux pour se protéger du coronavirus. Lisa Beaujour dément la rumeur affirmant que le coronavirus est une attaque chimique de la Chine.

L\'émission \"Vrai ou fake\"
L'émission "Vrai ou fake" (FRANCEINFO)