Voitures : les consommateurs se ruent sur les véhicules d'occasion

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Voitures : les consommateurs se ruent sur les véhicules d'occasion
FRANCE 2
Article rédigé par
O. Poncelet, E. Delevoye, N. Salem, G. Pires - France 2
France Télévisions

Des pénuries touchent aussi le secteur de l'automobile. Pénalisées, certaines chaînes de montage sont à l'arrêt en France et la production s'effondre. Résultat, les acheteurs se tournent de plus en plus vers des véhicules d'occasion, disponibles et dont les prix s'envolent.

Les constructeurs automobiles ont du mal à fournir des voitures neuves, la faute à des pénuries de semi-conducteurs. Résultat, les consommateurs se ruent sur les véhicules d'occasion et les prix commencent à flamber. Un couple vient acheter un monospace d'occasion, 80 000 kilomètres au compteur, à 16 000 euros. Une première pour ce client. "C'est disponible beaucoup plus rapidement qu'une voiture neuve, surtout dans le modèle qu'on a choisi", justifie-t-il.

Coût moyen d'une voiture d'occasion : 17 000 euros

À cause des pénuries de semi-conducteurs, les délais de livraison de voitures neuves sont de plus en plus longs ; de 2 à 4 mois pour une Renault Clio. Pour ne pas attendre, les acheteurs sont nombreux à se tourner vers l'occasion. Par exemple, "la demande sur les véhicules d'occasion reconditionnés chez nous a augmenté, sur ce troisième trimestre, de 68 %", indique Olivier Wertheimer, directeur de l'agence Aramis Auto. La demande explose alors les prix commencent à monter. Le tarif moyen d'un véhicule d'occasion atteint 17 000 euros. "Par rapport à l'année dernière, on a une augmentation de 5,6 % des tarifs", observe Samuel Boucher, directeur de Grands Comptes Autoscouts 24. Aujourd'hui, il se vend quatre fois plus de voitures d'occasion que de neuves en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.