Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Tests de dépistage du Coronavirus : la Corée du Sud serait prête à répondre à la moitié de la demande internationale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Soirée de l'info. Tests de dépistage du coronavirus : la Corée du Sud serait "capable de fournir la moitié de la demande internationale"
Article rédigé par
France Télévisions

Si la France manque de tests, notamment PCR, pour détecter le coronavirus, la Corée du Sud les produit à grande échelle. A Séoul, les journalistes d'"Envoyé spécial" ont rendu visite à une petite société qui voit exploser la demande internationale pour ses produits.

Dans la banlieue sud de Séoul, les journalistes d'"Envoyé spécial" ont rendu visite à une petite société qui voit actuellement exploser la demande internationale pour ses produits. C'est l'une des sept en Corée du Sud dont les tests sont homologués pour le dépistage du coronavirus.

Pour détecter la présence du Covid-19, le kit produit dans les laboratoires de SD Biosensor utilise sept réactifs différents. Basé sur des techniques d'amplification moléculaire, ce type de test s'appelle "PCR" (pour "polymerase chain reaction", en français "amplification en chaîne par polymérase"). Il amplifie donc l'ADN du virus et son résultat est disponible en quelques heures.

Ce labo coréen pourrait produire 500 000 tests PCR par semaine

Si la France manque de ce type de tests, la Corée du Sud les produit à grande échelle. Ce pays de 51 millions d'habitants, qui fait figure de modèle dans sa gestion de la pandémie de coronavirus, a dépisté plus de 400 000 personnes en l'espace de deux mois.

Le gouvernement coréen a en effet opté très tôt pour une politique de dépistage de masse : dès la fin janvier 2020, à peine le quatrième cas positif détecté, une souche du virus a été envoyée aux laboratoires du pays. Deux semaines plus tard, les autorités de santé approuvaient le premier test – une procédure qui prend au moins un an en temps normal. Ainsi, le kit de dépistage de SD Biosensor, mis au point fin janvier, a été envoyé aux hôpitaux dès février, explique le chef du laboratoire. 

Depuis, la société a recruté du personnel pour pouvoir produire jusqu'à 500 000 tests par semaine. "Avec les autres fabricants de Corée, nous serons capables de fournir au moins la moitié de la demande internationale actuelle", pense son directeur.

Extrait de "Corée du Sud, le bon exemple ?", un reportage à voir dans la "Soirée 2 l'info : Coronavirus : l'état d'urgence" que proposent "Envoyé spécial" et "Complément d'enquête" le 2 avril 2020.

Tous les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site et l'application mobile de Franceinfo, rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.