VIDEO. "Il n'y aura pas de brassage possible" : le gouvernement annonce un nouveau protocole sanitaire à l'école

Toutes les pratiques sportives d'intérieur sont notamment suspendues, que ce soit dans le cadre scolaire ou extrascolaire.

FRANCEINFO

Le gouvernement serre la vis à l'école. Les activités physiques scolaires et extrascolaires en intérieur vont être suspendues "jusqu'à nouvel ordre" pour faire face à l'épidémie de Covid-19, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex. "Nous souhaitons tout faire pour éviter" la fermeture des écoles, a redit le chef du gouvernement, qui a annoncé le renforcement du protocole sanitaire dans les cantines scolaires.

"Toutes les pratiques [sportives] d'intérieur sont suspendues, c'est vrai en milieu scolaire, en milieu extrascolaire (...) pour quelques semaines probablement", a ensuite poursuivi le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer. En sport amateur, les mineurs avaient repris le sport à l'extérieur fin novembre et en intérieur le 15 décembre (avec respect du couvre-feu à 20 heures et pas pour les pratiques avec contact), à la veille des vacances de Noël. Les cours d'EPS et le sport périscolaire n'avaient pas été arrêtés.

Renforcement du protocole à la cantine

Une vigilance accrue sera mise en place à la cantine, "maillon faible de l'organisation puisque c'est le moment où on enlève son masque", a poursuivi le ministre. Au primaire, "il n'y aura pas de brassage possible" : les élèves d'une même classe mangeront tous les jours ensemble. Si ce n'est pas possible, le temps de restauration sera "allongé" et, "en dernier recours, on pourra avoir des solutions de repas à emporter", a dit le ministre.

Dans les collèges, si la pression est trop forte, le temps de service pourra être allongé ou des repas à emporter proposés. Au lycée, l'enseignement hybride mis en place en novembre, qui devait prendre fin le 20 janvier, sera prolongé. Mais Jean-Michel Blanquer plaide pour une "vigilance accrue" pour les élèves de terminale, qui passent le bac et doivent donc être privilégiés pour les cours en présentiel. Il a expliqué qu'à "titre exceptionnel", en cas de contraintes très fortes, le mode hybride pourrait être autorisé au collège, pour les élèves de quatrième et troisième.

Enfin, le "traçage des cas contacts va continuer", a-t-il assuré. Des équipes de dépistage de tous les membres du personnel et tous les élèves pourront être mobilisées, a-t-il dit. "Lorsque trois cas seront avérés dans un établissement, tous les personnels, collégiens et lycéens se verront proposer un test dans les 48 heures", a-t-il aussi affirmé.

Jean-Michel Blanquer, le jeudi 14 janvier 2020, à Paris
Jean-Michel Blanquer, le jeudi 14 janvier 2020, à Paris (THOMAS COEX / AFP)