Vidéo "Il faut que ça aille dans les deux sens" : le Rassemblement national appelle à desserrer les restrictions là où les taux d'incidence du Covid-19 sont faibles

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le porte-parole du Rassemblement national, Laurent Jacobelli, évoque notamment les Pyrénées-Orientales et l'ouest de la France, des régions où il souhaiterait voir rouvrir les lieux de culture et les restaurants.

"Il faut que ça aille dans les deux sens", a réagi samedi 6 mars sur franceinfo Laurent Jacobelli, concernant la gestion de la crise sanitaire du Covid-19 par le gouvernement. Le porte-parole du Rassemblement national (RN) demande à l'exécutif de desserrer l'étau dans les départements où le virus circule moins et dit regretter que la territorialisation des mesures soit "purement punitive et purement négative", même s'il salue l'absence de reconfinement, qu'il considère comme "la dernière des solutions quand tout le reste a raté".

On accroît les restrictions de libertés dans certains territoires comme dans le Pas-de-Calais, mais jamais on ne rouvre les portes et les fenêtres, jamais on n'aère un peu la vie de nos concitoyens.

Laurent Jacobelli, du Rassemblement national

à franceinfo

"Quand je vois que dans les Pyrénées-Orientales ou dans l'ouest de la France que le taux d'incidence du virus est relativement faible par rapport au reste de l'Hexagone, je dis qu'on pourrait, là-bas, rouvrir des salles de spectacle, des salles de cinéma et, avec des protocoles sanitaires très exigeants, on pourrait rouvrir les restaurants", a proposé Laurent Jacobelli.

>> DIRECT. Covid-19 : vaccination "accélérée" attendue en France, premier week-end confiné pour le Pas-de-Calais

Selon lui, "il faut aussi se poser la question de ce couvre-feu", qu'il juge "un peu ridicule", car il crée des attroupements dans les commerces avant 18 heures. "Quand est-ce que ce gouvernement va prendre des mesures réellement efficaces", s'est-il interrogé. "Cela fait un an que nous sommes en crise sanitaire, il n'y a toujours pas eu la création d'un seul lit de réanimation supplémentaire, cela fait des mois qu'on est à la traîne en termes de vaccination et en termes d'achat de vaccin. Pourquoi n'achète-t-on pas des vaccins en direct aux États-Unis, en Angleterre ou en Russie ?"

Il faudrait maintenant que la France reprenne sa liberté de négociation et sa liberté d'achat pour vacciner massivement les Français.

Laurent Jacobelli, du Rassemblement national

à franceinfo

Concernant la vaccination, Laurent Jacobelli a estimé que "le gouvernement navigue à vue, parce qu'il ne maîtrise rien". "C'est l'Union européenne qui achète les vaccins et qui a très mal géré les négociations. Sur la vaccination, toute l'Europe s'en sort mal et on s'en sort parmi les plus mal au sein de l'Union européenne", a assuré le porte-parole du Rassemblement national, qui appelle à "se sortir de cette emprise européenne". "Combien de vies humaines va-t-on sacrifier sur l'autel de l'idéologie européiste ? Il faut que ça cesse."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.