Variant Omicron : un vaccin dédié à l'étude

Publié
Omicron : un vaccin dédié envisagé
Article rédigé par
J. Lonchampt, M. Arribe, V. Lucas, B. Bervas - France 2
France Télévisions

Le gouvernement n’a pas opté pour des mesures plus strictes et mise tout sur la vaccination. L’hypothèse d’une quatrième dose a même été évoquée récemment. Combien de fois et à quelle fréquence devrons-nous nous faire vacciner ?

Initialement prévu à six mois en septembre, le délai pour recevoir la dose de rappel n’a cessé de raccourcir au fil du temps. Cinq mois le 27 novembre, 4 mois le 24 décembre, pour finalement être établi à trois mois le 28 décembre. Cette nouvelle stratégie, déjà appliquée au Royaume-Uni ou en Grèce, suit l’avis de la Haute Autorité de Santé. Conséquence : certains Français s’attendent à recevoir des rappels réguliers. "S’il faut se faire vacciner tous les trois mois, je parle plus de vaccination, je parle de traitement", lance un patient.

Un vaccin spécial contre Omicron ?

Une étude britannique vient d’apporter des premières réponses sur la durée de protection de cette troisième dose face à Omicron. Avec deux doses de Pfizer, l’efficacité symptomatique du vaccin tomberait à 16% et remonterait à 70% avec le rappel, mais chuterait à 45% au bout de dix semaines. "Avec Omicron, on sent que les mutations qu’il a acquises lui permettent d’échapper un peu plus au vaccin, néanmoins on n’a toujours pas les résultats d’effet sur les formes graves", admet Philippe Amouyel, épidémiologiste, professeur de santé publique au CHU de Lille (Nord). Selon certains scientifiques, il vaudrait mieux développer un vaccin spécialement contre Omicron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.