Covid-19 : le ministère de l'Education réfléchit à un deuxième test obligatoire dans le 1er degré après un cas avéré

Entre les deux tests, l'enfant resterait en classe, a précisé le cabinet du ministre de l'Education qui parle d'une "hypothèse de travail".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Michel Blanquer, le 15 décembre 2021, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Désormais quand il y a un cas positif de coronavirus dans une école primaire, les enfants ne reviennent à l'école qu'avec un test négatif. Aujourd'hui, on fait faire un test et, probablement, nous allons aller vers deux ou trois tests, à plusieurs jours d'intervalle", a déclaré Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, mardi 28 décembre sur France Inter.

>> DIRECT. Covid-19 : Jean Castex annonce une prime mensuelle de 100 euros pour les infirmiers des services de soins critiques

Entre les deux tests, l'enfant restera bien en classe, elle ne fermera pas, a expliqué le cabinet du ministre contacté par franceinfo pour avoir des précisions après l'interview de Jean-Michel Blanquer. Il modère même cette annonce en parlant d'"une hypothèse de travail".

Pas de précisions encore sur la durée de l'intervalle entre les deux tests. "Nous sommes en train de le travailler, encore une fois en dialogue avec les autorités scientifiques", a indiqué le ministre. 

Le ministère de l'Education attend l’avis des scientifiques dans le cadre de la nouvelle stratégie globale de l’isolement des cas Covid et des cas contact.

L'installation de capteurs de CO2 amplifiée

Jean-Michel Blanquer a aussi annoncé qu'une circulaire sera adressée aux préfets et aux recteurs pour leur demander "d'amplifier" l'installation de capteurs de CO2 dans les établissements scolaires en lien avec les collectivités locales. "Je ne doute pas qu'on va aller vers l'équipement de tous", a-t-il affirmé.

Le ministre a rappelé que c'est une compétence des collectivités locales. Mais "nous avons débloqué déjà 20 millions d'euros en soutien des collectivités locales. Nous sommes en soutien des collectivités quand elles ont des difficultés pour les acheter. Et donc on a une croissance de ces achats", a-t-il indiqué.

Jean-Michel Blanquer a insisté sur l'importance d'aérer "très régulièrement" les classes pendant "10 minutes". Mais en hiver, la facture d'énergie peut vite grimper. L'installation de capteurs permet de mesurer la concentration en CO2 et d’évaluer facilement le niveau de renouvellement de l’air.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.