Covid-19 : le record de contaminations explosé en France avec près de 180 000 cas recensés en 24 heures

Le gouvernement a expliqué lundi que l'épidémie de coronavirus allait continuer sa progression dans le pays, alors que le précédent record était de 104 000 cas détectés en 24 heures, samedi.

Des personnes attendent de se faire tester à Paris, le 27 décembre 2021.
Des personnes attendent de se faire tester à Paris, le 27 décembre 2021. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'exécutif a mis en garde les Français ces dernières semaines : en raison de la progression fulgurante du variant Omicron, le nombre de cas de Covid-19 détectés dans le pays va continuer de grimper durant les prochains jours. Mardi 28 décembre, le bulletin quotidien de Santé publique France fait état de 179 807 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures, ce qui constitue un nouveau record depuis le début de la pandémie. Sur la semaine écoulée, le nombre moyen de cas par jour s'établit à 87 500.

Les sombres prévisions de l'OMS. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne se montre pas très optimiste pour les prochaines semaines. La propagation rapide du variant Omicron, "même si elle se combinait avec une maladie légèrement moins grave, entraînera tout de même un grand nombre d'hospitalisations, notamment parmi les non-vaccinés", a déclaré mardi 28 décembre Catherine Smallwood, une des principales responsables de l'OMS Europe, auprès de l'AFP. Elle estime toutefois "qu'il est trop tôt pour dire si la vague d'Omicron sera plus ou moins grave que celle de Delta".

Des autotests dans les grandes surfaces. Jusqu'à fin janvier, les grandes surfaces seront autorisées à vendre des autotests, selon un arrêté du ministre de la Santé, Olivier Véran, publié mardi au Journal officiel. Compte tenu du contexte actuel, avec l'explosion des contaminations aux variants Omicron et Delta, "il y a lieu de diversifier les circuits d'approvisionnements et de ventes des autotests de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal", est-il précisé.

De nouvelles restrictions sanitaires. Retour des jauges, télétravail, interdiction des concerts et de la consommation debout, durée d'isolement : l'exécutif français a annoncé lundi soir de nouvelles mesures face à la flambée des cas en France, sans aller jusqu'au couvre-feu pour le réveillon du 31 décembre ou un report de la rentrée scolaire, qui aura bien lieu le 3 janvier.

Un deuxième test obligatoire pour les élèves d'une classe avec un cas de Covid ? Les élèves des classes de primaire où un cas positif de Covid a été diagnostiqué pourraient devoir présenter au moins deux tests négatifs à plusieurs jours d'intervalle (contre un seul actuellement) pour retourner à l'école, a annoncé mardi matin sur France Inter le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer. Entre les deux tests, l'enfant resterait bien en classe, elle ne fermera pas, a précisé à franceinfo le cabinet du ministre de l'Education, qui modère cette annonce en parlant d'une hypothèse de travail.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h04 : Il est un peu plus de minuit, faisons un dernier rappel des principaux titres :

• Nouveau record pour le nombre de nouveaux cas quotidiens. Selon les chiffres de Santé publique France, 179 807 cas de Covid-19 ont été enregistrés en France au cours des dernières 24 heures. Le précédent plus haut était de 104 611 cas, samedi.

• Pour tenter de contenir l'épidémie, et la vague liée au variant Omicron, le gouvernement n'a pas souhaité resserrer la vis autant que dans la plupart des pays européens. Nous vous expliquons la stratégie de l'exécutif, qui veut éviter au maximum les mesures impopulaires à quatre mois de la présidentielle.

Selon les informations de franceinfo, Salah Abdeslam, le détenu le plus surveillé de France, a été testé positif au Covid-19. Cette contamination du seul membre encore en vie des commandos du 13-Novembre, est en mesure de bouleverser le programme du procès de ces attentats. Salah Abdeslam doit être entendu le 13 janvier. Retrouvez davantage de précisions dans notre article.

• La Savoie et la Haute-Savoie sont toujours en vigilance orange pour risque d'avalanches. "Une perturbation active apporte sur les départements concernés de la neige à partir de 1 800-2 000 mètres" d'altitude, explique Météo France.

23h53 : Le gouvernement a accéléré son calendrier pour faire face au variant Omicron. Initialement prévu pour une entrée en vigueur fin janvier, le texte sera examiné par la commission des Lois à l'Assemblée nationale dès demain après-midi, après une audition à 14h30 du ministre de la Santé, Olivier Véran. Le texte sera ensuite discuté dans l'hémicycle du Sénat à partir du 5 janvier et son entrée en vigueur est prévue dès le 15 janvier.

23h52 : Le Conseil d'Etat se montre prudent sur la "nécessité et la proportionnalité""nécessité et la proportionnalité" du pass vaccinal, alors que le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal arrive demain en commission à l'Assemblée nationale. Dans son avis rendu hier, le Conseil d'Etat relève que le pass vaccinal "est susceptible de porter une atteinte particulièrement forte aux libertés" et "peut limiter significativement la liberté d'aller et de venir et est de nature à restreindre la liberté de se réunir et le droit d'expression collective des idées et des opinions".

23h00 : Bonsoir @bonsoir France Info. Jean Castex et Olivier Véran n'ont pas parlé de l'enseignement supérieur, hier, lors de leur conférence de presse. Un manque souligné par de nombreux internautes, hier soir, dans les commentaires de ce direct. Mais Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, est demain l'invitée de la matinale de franceinfo à 7h40. J'ignore ce qu'elle va dire mais il est fort probable qu'elle donne des précisions ou fasse des annonces. "A ma connaissance il n'y aura pas de jauge dans les amphis, mais c'est à Frédérique Vidal de le dire", a glissé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, ce matin, sur France Inter.

22h58 : Savez-vous s'il y aura des dispositions particulières à la rentrée pour les étudiants ? Et notamment pour les partiels de janvier ? Sauf erreur de ma part , je n'ai rien vu passer...

22h11 : Vous êtes nombreux à m'interpeller en disant que nous ne parlons plus des décès quotidiens liés au Covid-19. Je tiens à souligner que je viens de répondre à des questions sur ce sujet, il y a un peu plus d'une demi-heure. Surtout, les chiffres quotidiens, dont celui des décès, sont disponibles dans notre tableau de bord, actualisé chaque jour, qui se trouve ici.



(FRANCEINFO)

22h02 : "En un an et demi de crise, nous n'avons jamais connu une telle mesure, aussi soudaine et démesurée. Les conséquences seront terribles, et nous demandons, à l'image du modèle italien, des compensations logiques."

C'est ce que déclarent Renaud Hamaide et Pierre-Louis Roucaries, les co-présidents de l'Union française des métiers de l'événement (Unimev) après les annonces gouvernementales d'hier soir. "Rien qu'au mois de janvier 2022, ce sont déjà 130 événements qui sont annulés et une perte de chiffre d'affaires de l'ordre d'1 milliard d'euros et autant en retombées économiques pour les territoires", écrit le syndicat dans un communiqué.

21h56 : Au centre de vaccination de Ponts, près d'Avranches (Manche), une fille de 10 ans a reçu par erreur une demi-dose du vaccin Moderna, prévue pour les adultes. L'infirmière s'est aperçue de l'erreur quelques secondes après l'injection et l'a aussitôt signalée. Une surveillance accrue a alors été préconisée par le médecin du centre. La fille n'a pas fait de réaction immédiate. Ses parents ont déposé plainte, selon France Bleu Normandie. La direction de l'hôpital affirme avoir pris de nouvelles mesures, dont la mise en place de barrières pour mieux délimiter les parcours de vaccination dans ce centre de Ponts, notamment le parcours dédié aux enfants.

21h46 : "Il y a une règle claire et elle n'est pas négociable", déclare sur franceinfo Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail, alors que le gouvernement a annoncé le renforcement du télétravail, avec trois ou quatre jours obligatoires quand cela est possible. "Il pourra y avoir des sanctions pour les rares qui ne jouent pas le jeu", prévient-il, rappelant "qu'il peut déjà y avoir des mises en demeure par les inspecteurs du travail". Ces sanctions seront discutées dans le cadre du projet de loi porté par le gouvernement et qui sera présenté demain.

21h38 : Pas de couvre-feu pour le réveillon du 31 décembre mais un déploiement policier renforcé. Dans une note interne, que franceinfo a pu consulter, le ministre de l’Intérieur appelle les préfets à "assurer une présence marquée" des forces de l’ordre "dans les endroits habituellement sujets à rassemblements" pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Retrouvez davantage de détails dans notre article.

21h29 : Bonsoir @Caroline et . Selon les chiffres de Santé publique France, 242 personnes sont mortes lors des dernières 24 heures à l'hôpital, contre 212 il y a une semaine. Sur une moyenne glissante de 7 jours, le Covid-19 tue à l'hôpital 171 personnes par jour. Depuis le début de la pandémie, le Covid-19 a fait, en France, 123 188 victimes dans les hôpitaux et les Ehpad. Retrouvez tous les chiffres dans notre tableau de bord.



(FRANCEINFO)

21h25 : Bonsoir FI. Il ne me semble pas avoir vu dans les chiffres COVID que vous avez donnés aujourd'hui le nombre de décès. Pourriez-vous nous indiquer s'il vous plaît ? Merci.

21h25 : Je trouve pas le nombre de décès de dernières 24h ni le nombre total depuis le début de la pandémie en France. Merci pour vos efforts.

21h15 : Avec le retour des jauges pour les grands événements, les clubs de sports en intérieur sont inquiets. Ils ne pourront accueillir que 2 000 spectateurs maximum, à compter du lundi 3 janvier et pour trois semaines. La mesure risque de plomber les finances de ces structures, plus que celles des sports en extérieur. Voici les explications de franceinfo sport.



(MAXPPP)

21h08 : L'interdiction de manger dans les transports collectifs s'applique-t-elle aux vols vers les Outre-mer ? La 1ère s'est penchée sur la question. Interrogé hier soir après la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran, le Ministère des Outre-mer reconnaissait qu'il s'interrogeait également. Il a finalement clarifié les choses aujourd'hui, faisant savoir que des repas seront toujours servis sur les vols long-courriers.

20h59 : Cette annonce d'un retour au télétravail obligatoire ne doit pas occulter une réalité, relève Cathel Kornig, chercheuse en sociologie du travail à l'Université Aix-Marseille, rattachée au CNRS. "Cela donne l'impression qu'on met tout le monde en télétravail, mais cela ne concerne qu'une minorité de travailleurs : ceux qui travaillent sur un ordinateur et qui peuvent ramener leur outil de travail à la maison."

21h02 : "Le cadre juridique de l'état d'urgence sanitaire permet au gouvernement de prendre des décisions plus rapidement."

"On est ballottés depuis le début de la crise sanitaire entre les notions de recommandation et d'obligation", remarque auprès de franceinfo Caroline Diard.

20h53 : Le gouvernement peut-il vraiment rendre le télétravail "obligatoire", comme l'a affirmé, hier, Jean Castex ? Depuis le début de la pandémie, le télétravail a déjà été rendu obligatoire dans le protocole sanitaire en entreprise rédigé par le ministère du Travail. Le Code du travail autorise en outre un employeur à recourir à cette mesure en cas de force majeure, par exemple une épidémie. Retrouvez les explications de notre journaliste Benoît Zagdoun dans cet article.



(MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS / AFP)

20h59 : Bonsoir . Nous expliquons justement dans cet article pourquoi l'exécutif rechigne à prendre des mesures plus drastiques pour enrayer l'explosion des cas de contamination alors que nos voisins européens ont fait des choix bien plus sévères.

20h47 : Bonsoir FI. Je retente ma chance. Pourquoi avec le nombre croissant de contamination, le gouvernement ne prend-il pas en compte toutes les recommandations scientifiques ? Merci d'avance.

20h30 : La justice belge suspend la fermeture des théâtres et salles de spectacle annoncée la semaine dernière en Belgique. Les autorités n'ont pas démontré "en quoi les salles de spectacle relevant du secteur culturel seraient des lieux particulièrement dangereux pour la santé et la vie des personnes en tant qu'ils favoriseraient la propagation du coronavirus, au point qu'il soit nécessaire d'en ordonner la fermeture", estime le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative belge.

20h22 : Toutefois, le bilan de cette première réunion n'est pas totalement négatif pour Thierry Fontaine, le président de la branche nuit du principal syndicat de l'hôtellerie restauration, l'Umih. "Nous avons senti un vrai engagement de davantage reconnaître nos métiers de la nuit", déclare-t-il. Il affirme que le ministre "a reconnu que nous avons été les plus impactés par la crise et que repartir avec des trésoreries vides et rembourser les prêts garantis par l'Etat, après cette nouvelle fermeture, alors qu'on a déjà été fermés 15 mois, sera très compliqué".

20h20 : "Nous n'avons pas eu de réponse: Jean-Baptiste Lemoyne [ministre délégué en charge des Petites et moyennes entreprises] ne s'est pas prononcé sur la date de notre réouverture."

Après une première réunion de concertation avec le ministère de l'Economie, les discothèques ne savent toujours pas si elles pourront ou non rouvrir comme prévu le 6 janvier.

20h16 : Dans les services de soins critiques, 417 nouvelles hospitalisations ont été dénombrées lors de ces dernières 24 heures, pour un total de 3 416 personnes prises en charge dans ces services spécialisés dans les cas les plus graves.



(FRANCEINFO)

20h08 : Après cette longue parenthèse sur ce nouveau record de nouveaux cas quotidiens, revenons sur quelques autres chiffres du jour. La tension continue de monter dans les hôpitaux. Ces dernières 24 heures, 2 110 nouvelles hospitalisations ont été dénombrées, portant le total des lits occupés par des malades du Covid en France à 17 405. Sur une moyenne glissante de sept jours, le nombre de nouvelles hospitalisations quotidiennes en raison du Covid-19 s'élève à 1 308.



(FRANCEINFO)

20h03 : Il est 20 heures, faisons un nouveau rappel des principaux titres :

• Le nombre de nouveaux cas quotidiens bat un nouveau record. Selon les chiffres de Santé publique France, 179 807 cas de Covid-19 ont été enregistrés en France au cours des dernières 24 heures. Le précédent plus haut était de 104 611 cas, samedi. Suivez la situation dans notre direct.

• Pour tenter de contenir l'épidémie, le gouvernement n'a pas souhaité resserrer la vis autant que dans la plupart des pays européens. Nous vous expliquons la stratégie de l'exécutif, qui veut éviter au maximum les mesures impopulaires à quatre mois de la présidentielle.

• Grichka, l'un des deux frères Bogdanoff et ancien présentateur de l'émission "Temps X", est mort à l'âge de 72 ans, dans un hôpital parisien.

• La Savoie et la Haute-Savoie sont en vigilance orange pour risque d'avalanches. "Une perturbation active apporte sur les départements concernés de la neige à partir de 1 800-2 000 mètres" d'altitude, précise Météo France.

19h53 : De son côté, Guillaume Rozier, fondateur du site Covidtracker, explique pourquoi ce plus haut dans les nouveaux cas quotidiens est à prendre avec des pincettes.

19h48 : Bonsoir . J'ignore si l'exécutif va annoncer de nouvelles mesures avec ces nouveaux chiffres. Mais il faut garder en tête qu'ils ne sont pas si surprenants. Des modélisations prévoient plus de 200 000 cas certains jours. Certaines en anticipent même 300 000.

19h46 : Bonsoir, au vu de ces nouveaux chiffres, le gouvernement ne va-t-il pas revoir sa copie ?

19h37 : Selon les chiffres de notre tableau de bord, la moyenne lissée (sur sept jours) du nombre de nouveaux cas quotidiens était de :

• 49 506 le 14 décembre, soit il y a deux semaines.

• 29 297 le 28 novembre, il y a un mois jour pour jour.

• 5 507 le 28 octobre, soit il y a deux mois jour pour jour.

19h27 : Mettons ce chiffre en perspective avec le graphique présenté précédemment et une moyenne glissante sur 7 jours. Ce chiffre demeure extrêmement élevé avec 87 500 cas par jour. Et l'on constate que la barre bleue du jour culmine largement au-dessus des autres.



(FRANCEINFO)

19h23 : elon les chiffres publiés aujourd'hui, 179 807 cas de Covid-19 ont été enregistrés en France au cours des dernières 24 heures. Jamais ce chiffre n'a été aussi élevé. Le précédent plus haut était de 104 611 cas, samedi.

19h18 : Revenons sur les chiffres du jour (avec les graphiques !). Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 demeure extrêmement élevé avec 87 500 cas par jour en moyenne (avec une moyenne glissante sur 7 jours).



(FRANCEINFO)

18h58 : Les chiffres du jour sont publiés. La France compte 17 405 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 3 416 en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Mardi dernier, 16 076 personnes étaient hospitalisées dont 3 096 en réanimation.

18h17 : "On aurait préféré jouer la confiance sur ce champ-là, dans la mesure où l'immense majorité des entreprises a été exemplaire sur le télétravail."


Sur franceinfo, le président de la CPME, la Confédération des petites et moyennes entreprises, réagit au projet du gouvernement de sanctionner administrativement les entreprises qui renâclent à mettre en place le télétravail. Pour lui, l'option d'une "amende pour ceux qui ne mettraient pas assez d’entrain à mettre en place du télétravail dans leur entreprise" est "malvenue".

18h13 : Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, hier soir, un durcissement des sanctions pour le recours aux faux pass sanitaires. "C'est beaucoup plus qu'un contournement de la loi républicaine (...) c'est un acte délibéré de mise en danger d'autrui", a martelé le chef du gouvernement. "Aucune conviction personnelle ne saurait le justifier", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas admissible et nous devons collectivement nous donner les moyens de l'enrayer, et de le sanctionner plus lourdement."

18h07 : Un homme soupçonné d'avoir vendu une cinquantaine de faux pass sanitaires en usurpant l'identité d'un médecin a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Gradignan (Gironde), annonce ce soir le parquet de Bordeaux. Le quadragénaire, "très défavorablement connu pour de nombreuses escroqueries", a été arrêté ainsi que sa compagne le 12 décembre à Valence (Drôme). Cette dernière a été placée sous contrôle judiciaire.

18h05 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

• Pour tenter d'endiguer l'épidémie, le gouvernement n'a pas souhaité resserrer la vis autant que dans la plupart des pays européens. Franceinfo vous explique la stratégie de l'exécutif, qui veut éviter au maximum les mesures impopulaires à quatre mois de la présidentielle.

• Le festival de BD d'Angoulême, prévu du 27 au 30 janvier, va être reporté en raison de la crise sanitaire.


• Grichka, l'un des deux frères Bogdanoff et ancien présentateur de l'émission "Temps X", est mort à l'âge de 72 ans, dans un hôpital parisien.

• L'ONG Memorial, l'une des dernières associations de défense des libertés en Russie, a été dissoute par la Cour suprême ce matin. Cette dissolution intervient en conclusion d'une année marquée par la répression croissante des personnes, ONG et médias perçus comme des critiques du président Vladimir Poutine, au pouvoir depuis bientôt vingt-deux ans.

• Météo France a placé la Savoie et la Haute-Savoie en vigilance orange pour des risques d'avalanches.

17h53 : Le Roi Lion, Cole Porter in Paris, Pixel... De nombreux spectacles sont annulés ou reportés à Paris à cause de la propagation du Covid-19. Le point avec notre journaliste Jérémie Laurent-Kaysen.

Le théâtre Mogador, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

(BERTRAND GUAY / AFP)

17h53 : Dans une note diffusée aux préfets que franceinfo a pu consulter, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin appelle ces derniers à prendre "toute mesure utile pour dissuader les rassemblements" du Nouvel An et pour "les disperser lors de leur formation".

17h34 : Face à l'exception pour les meetings politiques (en raison de la Constitution), de nombreux artistes ont ironisé, s'annonçant en "meeting" dans toute la France. France 3 revient sur cette polémique.

(FRANCE 3)

17h13 : "C'est n'importe quoi", "ça va trop loin"... Au micro de notre journaliste Hugo Charpentier, des voyageurs réagissent à l'interdiction de boire et manger dans les trains.

17h06 : Pour tenter d'endiguer l'épidémie, le gouvernement n'a pas souhaité resserrer la vis autant que dans la plupart des pays européens. La stratégie de l'exécutif ? Miser sur la vaccination et éviter au maximum les mesures impopulaires à quatre mois de l'élection présidentielle. Explications avec notre journaliste Antoine Comte.

Le Premier ministre, Jean Castex (à gauche) et le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 27 décembre 2021 à Matignon. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

16h58 : Réponse au Medef sur le télétravail : il ne faudrait pas prendre son cas pour une généralité, il y a aussi des salariés qui se font bien au télétravail et même plus productif qu'au bureau, je ne veux pas dire non plus qu'il faut généraliser le télétravail pour tous. Merci à vous.

16h58 : Hum dans notre boîte de 150 personnes, il y a que 10 - 15 personnes qui souhaitent revenir en présentiel. Les autres sont très bien en TT et revenir en présentiel sera une source de tension majeur à l'avenir...Le TT perturbe surtout les employeurs j'ai l'impression. Faudra vous y faire les gars.

16h58 : Pour répondre à Mr MARTIN, dans la société où je travaille, 90% des salariés sont POUR le télétravail. Il faut sortir de son bureau parisien et aller sur le terrain discuter avec les travailleur avant d'affirmer certaines choses...